RSS
 

Marian Ilie, Visions parallèles (poème du roumain)

16 Juin
Marian Ilie, Tristeţi pontice (Tristesse marines)

Marian Ilie, Tristeţi pontice (Tristesses pontiques)

Visions parallèles

Je suis et je ne suis pas le même moi
Je ne suis ni celui que je sais que je suis
Ni celui que vous savez que je serais

Comme l’ombre de la nuée
Je vais m’insinuer
Entre moi et vous
Comme dans un jeu
Aux visions parallèles

Vêtu d’une grise chlamyde
De paroles des langues du monde
Poudré au pic de l’oreille
Par de sagesses en quelque sorte choisies
Selon le battement du cœur

J’entraîne à peine
D’un jour à l’autre
Toute l’histoire du monde
Mûrie au cœur d’une pomme
Rongée de fantômes…

Du recueil « Cuvintele, ah, cuvintele » (Les mots, hélas, les mots), repris en : « Tristeţi pontice » (Tristesses pontiques*)

Traduit du roumain par Marilena Lica-Masala

* Pontique : allusion à l’ancien nom de la Mer Noire, Le Pont-Euxin (Pontus-Euxinus).

 

Tags : , ,

Réagissez