RSS
 

Articles associés au tag ‘Pitesti’

Glosar piteştean: La Pietre

25 Jan
„La Pietre”

Piaţa „Vasile Milea” sau „La Pietre”, în argoul tinerilor piteşteni, 1993/1994, modernizată între timp

La Pietre

La Pietre: agora adolescenţilor şi tinerilor piteşteni prin 1993-1994. Acest fenomen psiho-social spontan, extraordinar prin ineditul, frumuseţea şi cuminţeniile sale, mi-a plăcut atât de mult încât i-am dedicat un studiu psiho-sociologic în 1994…

Prezenţa unui cont „La Pietre” pe o reţea virtuală cum Facebook, mi-a reamintit dialogurile purtate cu tinerii ce-au făcut parte din eşantionul studiului meu…

Lire la suite »

 

Livres parus sous ma rédaction

17 Mai

Lisez nos livres afin que le voyage vers nos âmes vous soit profitable !

Livres parus sous ma rédaction

– liste –

Moi, en costum traditionnel

Lisez nos livres afin que le voyage vers nos âmes vous soit profitable !

Steluţa Istrǎtescu, Între douǎ cǎlǎtorii (Entre deux voyages) préface par Marin Ifrim, 4e couverture de Passionaria Stoicescu, Bucarest, les éditions eLiteratura, 2015.

Valeriu Bistriceanu, Din lumea poveştilor/ Du monde des contes, édition bilingue, roumain-français, Buzau, les éditions Vega, 2015.

Steluţa Istrǎtescu, Rochia de mireasǎ (La robe de mariée), préfacé par Marilena Lica-Masala, Iasi, les éditions Timpul, 2014.

Aurel Sibiceanu, Poeme (Poémes), préfacé par Marian Barbu, Pitesti, 2006.

Vasile Fǎlcescu, Teiu, cuibul pǎrǎsit al lui Vladimir Streinu (Teiu, le nid abandonné par Vladimir Streinu), préfacé par Prof. Univ. Andrei Stanoiu, Pitesti, Didactica Nova, 1998 ; c’est bien la première monographie de mon village natale, à la demande de Madame Dumitra Licǎ, la Maire de la commune.

Lire la suite »

 

De mes récitals poétiques…

16 Mai

De mes récitals poétiques

bilingue, français-roumain

  • << Màrtzishor Taferka >>, Espace Culturel Berbère Taferka, Montreuil, le 6 mars 2016.

    Màrtzishor Taferka, Montreuil, le 6 mars 20

  • << De l’amour >>, Europoésie, Paris, le 13 février 2016.

Lire la suite »

 

Bazil (Vasile Călinescu) sau eterna plecare spre împăcarea cu sine

08 Avr

Bazil – Eterna plecare… 

Articol de Bazil

Vasile Călinescu, Eterna nevoie de regenerare, în: « Opinii libere », 2011

Aud că filozoful piteştean Vasile Călinescu nu mai este… S-a stins discret, aşa cum îi era obiceiul.

Profesor universitar, sus-pus activist de partid, fost ofiţer de Securitate, rămar, profesor de liceu, a fost şi profesorul meu de filosofie aproape un întreg an şcolar, în urmă cu trei decenii.

Mă hotărâsem, după cinci ani de examene de admitere pierdute la Medicină, să urmez Dreptul… Fiind cel mai vestit profesor de filosofie în urbea noastră, l-am căutat să-i cer lecţii particulare. Avea numărul în cartea de telefoane. Nu se ascundea de nimeni şi de nimic, cu toate că abia ieşise dintr-o poveste urâtă urmată de excluderea din partid şi din învăţământul superior.   

Când l-am cunoscut eu, era un amestec curios de înţelepciune şi nesăbuinţă. Inteligenţa şi imprudenţa merg uneori mână-n mână… Spre sfârşitul anului pregătitor pentru examenul de admitere la Drept, era prin aprilie!, m-a întrebat dacă sunt membră a Partidului Comunist Român, partid unic pe vremea aceea, în ţara mea. Nu, nu eram… Aşa am aflat că la cei 30 de ani pe care îi aveam atunci, nu mai puteam urma Facultatea de Drept fără să fiu înrolată în rândurile PCR… Am abandonat gândul de a urma cursurile facultăţii respective, dar Profesorul mă aştepta încă să-i trec pragul.

Avea uşa deschisă de altfel, pentru fiecare. Oricine dorea, putea să vină să-i bată la uşă, să-i ceară timp din timpul său, un dialog, dacă ar fi avut nevoie să se spovedească, în căutarea unei poveţe. Bazil nu dădea sfaturi. Invoca spusele filozofilor timpurilor… 

Lire la suite »

 

A la terrasse…

20 Sep

P1090804 P1090805

Ilzi et moi, à la terrasse… 

Ayant l’honneur d’avoir Estelle en photographe…

Lire la suite »

 

Chatons et gastronomie roumaine…

01 Sep
Cerveau pané, Pitesti, le 1er septembre 2015

Cerveau pané, Pitesti, le 1er septembre 2015

Le premier septembre à Pitesti…

Chatons, Trivale, le 1er septembre 2015

Chatons, Trivale, le 1er septembre 2015

Chatons, Trivale, le 1er septembre 2015

Chatons, Trivale, le 1er septembre 2015

Lire la suite »

 

Portraits de mes chers Amis : Mihai Eftimie

29 Août

Un pays, deux causes, une rencontre…

 

Nos chemins se sont croisés deux fois, lors de deux causes, patriotiques, bien-sûr : en juin 1995, à l’occasion d’une fête des participants de Câmpulung aux événements du Décembre 1989 [1], et 20 ans après, le 5 juillet cette année, à Chisinau [2], à l’occasion du Grand Rassemblement de Chisinau et de la Marche Unioniste « Stefan cel Mare » (Etienne Le Grand).

En 1995, vu qu’il était le hôte fiévreux de nous tous les révolutionnaires venus de Pitesti, de Bucarest et de Câmpulung, je n’ai pas eu l’occasion de lui parler.

Cette fois-ci, ce 5 juillet, dans la foule de la Place du Grand Rassemblement National de Chisinau, j’ai remarqué un visage qui me parlait… Ses yeux tardaient, également, sur mon visage… D’un coup, ses cheveux sel au poivre m’ont parlé… Sa voix a décroché le cadenas du coffre de ma mémoire… Des images mélangées du juin 1995 commencèrent se superposer sur les images actuelles, de la réunion des Roumains, portant sur l’union de la République de Moldavie à la Roumanie… Nous avons fait connaissance : « Mihai », s’est-il présenté. Je me suis recommandée à mon tour. Nous avons parcouru ensemble quelques kilomètres à pieds. Puis, notre petit chemin commun s’est bifurqué : lui a pris le chemin des marcheurs de la Marche de « Stefan cel Mar »e (l’Etienne Le Grand) ;  moi, le chemin vers l’autocar de Vatra, pour le retour à Bucarest.

Une semaine plus tard, nous nous sommes rencontrés encore une fois par hasard, le matin, dans la Gare de Iasi, en attendant sur le quai le Train de l’Union, direction Bucarest… Cette fois-ci nous avons changé nos coordonnées téléphoniques.

Depuis, nous sommes en contact, prêts à travailler ensemble au profit de l’Union. Nous sommes à l’origine de deux activités, chacun ayant l’initiative dans sa ville, moi à Pitesti, Mihai à Câmpulung.

L’union avec notre province égarée, la Moldavie Orientale, connue sous le nom de Bessarabie, nous passionne.  

Ayant presque le même âge et une cause commune, nous avons pris le temps de parler un peu de nous, de nos familles, de nos rêves, de nos affaires.

L’histoire de vie de Mihai est l’une très touchante. Son vécu affectif est l’un d’un être généreux, qui a aimé, qui a donné, qui a quitté pour construire, dans la générosité. De nature posée et flamboyante, il a assumé les soucis, les bonheurs, les malheurs.

Ingénieur, père de trois fils, papi, homme d’affaire, il est animé aussi par de très profonds sentiments patriotiques. 

En écoutant son histoire de vie, toute femme peut lui faire confiance. Car c’est le vécu glorieux d’un homme sérieux, responsable, respectable, organisé, bien dans sa tête. Moi même je me suis sentie tentée de m’abandonner pour une seconde dans ses bras. Aux profonds de mes tripes, l’envie de connaître un peu de plus cet homme de beauté éblouissante, athlétique, bon père de famille, doux, s’est soulevée contre moi. Elle voulait m’offrir une toute petite royale folie… Mais la voix intérieure du soldat que je suis devenue, l’a freinée.

« – Non, tu es fiancée ! C’est quelqu’un qui t’aime et qui t’attend en France », m’a dit sévèrement cette voix intérieure, devenue, brutalement, mon ennemie…

« – Non, tu n’as pas le droit morale », – m’a-t-elle découragé, encore.

« – Pourquoi compliquer l’existence de cet homme qui a souffert assez dans sa vie ? », il m’est venu le reproche d’un nouveau ami-ennemi, le Code de la vieille éducation reçue pendant mon tendre enfance qui ne me permet ni à présent de passer les bornes…

« – Non, tu ne peux pas aller vers lui, car tu n’as rien à lui donner… Ta vie est ailleurs, pas là ! », m’a-t-elle interpellé une fois de plus.

« – Et alors ? Tu seras trop loin de lui… Et puis, ce n’est point honnête de ta part ! », faisait ma voix intérieure, le grand inquisiteur…

Ces dialogues ne sont que des brins de pensées qui ont blanchi certains de mes nuits…  

Malgré le chagrin de mon coeur, il fallait faire tout pour que nous liions d’une amitié de tous les jours… Et nous avons réussi.

A quel prix ? Ne compte plus ! Je suis très fière de lui et de l’histoire de notre si inédite rencontre…  

 Pitesti, samedi, le 29 août 2015      

Lire la suite »

 

Trois amies… à aimer les voyages « ventures » au Club Wor…

14 Août

Avec Ilzi et Gabriela, au Club International de Voyages, Worldventures…

Trois amies... Hôtel Cara, la ville de Pitesti, le jeudi 13 août 2015

Trois amies… Hôtel Cara, la ville de Pitesti, le jeudi 13 août 2015

Photo : Tony

P1090490

Avec Gabriéla, au Club Worldventures, Hôtel Cara, Pitesti, le jeudi 13 août 2015

Photo : Nicolae LOUTZOU

Lire la suite »

 

Festivalul « Brâuleţul »

09 Juil

Cetatea Piteştilor

Gazda celei de-a IX-a ediţii a Festivalului Internaţional de folclor pentru copii şi tineret

între 7 – 9 iulie 2015

Cu Ilzi, în sezon estival, la festival… 

P1090123P1090124

Lire la suite »

 

Calea Trandafirilor sau drumul vechi spre Capitală

23 Juin
Calea Bucuresti, 23 iunie 2015

Calea Bucuresti, 23 iunie 2015

Lire la suite »