RSS
 

Articles associés au tag ‘Jacques Demeter’

Cinci tineri ţigani români supravieţuitori ai comandoului din 13 noiembrie, Stade de France

18 Déc

Cinci tineri ţigani români

supravieţuitori ai comandoului

din 13 noiembrie, Stade de France

Am aflat de ei, de cei cinci mai tineri ţigani arădeni, deunăzi, la mai bine de o lună de când abia de se mai aşternuse uitarea peste durerea atacului surpriză pricinuit de un comandou subversiv asupra măreţiei serilor paşnice pariziene şi stadionului învecinat…

I-am întâlnit întâmplător, în acest ţinut în care anul, început sub semnul groazei şi încheiat printr-o zguduitoare simetrie, tot în frământările grozăviei ce-a secerat tinereţea şi frumuseţea multor vieţi, se grăbeşte să se ascundă în trecut…

Sunt frumoşi, sunt în căutarea unui loc al lor sub fascinaţia boltei franceze şi temători.

Eu, Yushka Demeter (centru) si Tziganusii, la Spitalul Avicena, Drancy, 17 decembrie 2015

Eu, Yushka Demeter (centru) si Tziganusii aradeni, la Spitalul Avicena, Drancy, 17 decembrie 2015

Lire la suite »

 

Cinq jeunes Tziganes roumains, réchappés des attentats du 13 novembre au Stade de France

17 Déc

Cinq jeunes Tziganes roumains

réchappés des attentats du 13 novembre

au Stade de France

 

J’ai rencontré Jacques et Youshka Déméter, représentants des Tziganes de France, ainsi que les deux fratries des jeunes Tziganes roumains, réchappés des attentats du 13 novembre au Stade de France, Saint-Denis, France, que hier, par hasard.

Les jeunes Tziganes roumains ont eu beaucoup de chance d’être contactés ce jour même, par Jacques et Youshka Déméter. Père et fils, ont appris le drame de ces jeunes hommes qui, une fois blessés par des fragments des ceintures explosives utilisées par les trois kamikazes, ont été porté à l’hôpital qui se trouvait dans la proximité des lieux. Ils ont été laissés après, assez vite, libres de rentrer « chez » eux…

Mais, est-ce qu’ils ont ce « chez » eux si vitale dans la récupération d’une personne suite au choque du « 13 novembre noir » ? Ces jeunes demeurent en fait, dans un camp, avec leurs parents….

Hôpital Avicenne, Drancy, 17 décembre 2015

Avec Youshka Déméter (au milieu) et les jeunes Tziganes roumains à Hôpital Avicenne, Drancy, le 17 décembre 2015

Hôpital AVICENNE

Hôpital Avicenne, Drancy, 17 décembre 2015

Père et fils, les Déméter ont fait tout de leur côté pour que leurs frères roumains soient repris en charge par les services médicaux, psychiatriques, psychologiques, voir administratifs.

Aujourd’hui, Jacques Déméter a reçu même un appel du cabinet du Ministre de la Santé de France, portant sur l’état de santé des jeunes hommes Tziganes de Roumanie.

Lire la suite »