RSS
 

Articles associés au tag ‘Ernest Hemingway’

Revisitons Hemingway aux Lundis d’Alice

13 Sep

Ernest Hemingway

aux

Lundis littéraires d’Alice en escale au Sélect

– « Paris est une fête » –

Avec Alice Machado à la table de Hemingway au Sélect, le lundi 12 septembre 2016

Avec Alice Machado à la table de Hemingway au Sélect, le lundi 12 septembre 2016 ©JP Abulker

C’est le poète Jean Paul Abulker qui m’a proposé de fêter ensemble la rentrée littéraire au « Lundi littéraire d’Alice ».

Il me parlait depuis certain temps d’Alice Machado, d’Anna Ribeire, de Cristina Branco… « Comment, tu ne les connais pas ? Il faut que tu viennes… ».

J’ai fait brièvement un bilan de mes découverts et exploits artistico-littéraires depuis mon arrivée à Paris… Une belle aventure suivie de la promotion en roumain, par le biais des traductions, reportages, interviews, de nombre de poètes et prosateurs français et notamment francophones. 

Au commencement fut le journaliste algérien, ex-correspondant de Libération… Grâce à lui j’ai appris qu’il existe une Maison des Journalistes… 

C’est là que j’ai connu Amertoussi qui est devenu l’un de mes meilleurs potes… Et c’est bien ce confrère le premier poète que je l’ai traduit en roumain, en mars 2008…

La deuxième rencontre qui m’a ouvert des portes artistique-littéraires à Paris, fut avec la journaliste britannique Margaret Crowther ; grâce à elle, j’ai croisé Carlos do Nascimento, Silvie Forestier, Patrick Navaï et tant d’autres artistes, écrivains, musiciens promus au Musée Roy Adzak, lieu d’accueil et de promotion du 14e arrondissement parisien.

Ensuite, j’ai connu l’écrivain Maggy de Coster (en 2010), et ses amis groupés autour de ses agapes poétiques au « Manoir des Poètes » de Montmagny.

Lire la suite »

 

Ernest Hemingway, Poèmes

12 Sep

Poèmes d’Ernest Hemingway

88 Poèmes, E. Hemingway

88 Poèmes, E. Hemingway

Désir (1)

 

Le désir et 

Toutes les douces pulsations lancinantes

Et toutes les délicieuses blessures

Qui étaient toi,

Ont ensemble disparu dans la nuit lugubre.

Maintenant quand je dors tu viens sans un sourire

T’étendre auprès de moi

Baïonnette froide, rigide et triste

Sur mon âme gonflée de larmes

Et palpitante.

Du recueil « 88 Poèmes », traduit de l’anglais par Roger Asselineau, Paris, Gallimard, 1984, 192 pages, coll. « Du monde entier », édité par Nicholas Gerogiannis

(1) Publié sous le titre : « Tué à Piave, le 8 juillet 1918 » (Source : Carnets de Poésie de Guess Who: Hemingway, Ernest)

La nuit s’en vient d’une aile douce et apaisante

 

La nuit s’en vient d’une aile douce et apaisante

Pour obscurcir le jour

Pour adoucir les lueurs dures,

Et pour amollir l’argile des corps

Avant la raideur de la mort

Pour nous demander de rester.

Du recueil « 88 Poèmes », traduit de l’anglais par Roger Asselineau, Paris, Gallimard, 1984, coll. « Du monde entier », édité par Nicholas Gerogiannis

  Lire la suite »