RSS
 

Articles associés au tag ‘Adieu mon si aimé Jardin des Saphirs’

Ce jour très spécial…

26 Août

Requiem pour mon

Jardin des Saphirs

– extrait de la dernière lettre à m’Amour –

Motto :
Requiem pour un fou…
Johnny Halliday…
Au Jardin des Saphirs, décembre 2014

Au Jardin des Saphirs, novembre 2014

Avant le levant, je craignais le pire, m’Amour… L’homme aimé, seul, blessé, tombé chez lui, depuis plus d’une semaine, depuis son retour de Normandie…  

Après le levant, j’ai eu le bonheur et le privilège d’apprendre que tu es justement en voyage de noces…  

Bon voyage, alors, mon Juillet !

Mais saches que se sont nos ami(e)s qui ont été des présences si fidèles, si loyales, sans paroles, sans me poser la moindre question, à mes côtés, au fil de ce long jour très spécial où la trahison, cette Reine de ton coeur, a vécu encore une fois, un jour précieux de ma vie… (sourire, amère, c’est vrai, mais sourire quand même…) ! 

Ton silence, le silence de mon fiancé, de mon homme, de mon m’Amour qui me disait « Indéniablement, je t’aime, Princesse, ma si chérie, ma Princesse d’amour… Je t’aime, petit coeur… » – reconnais-tu ces mots ? – et… la suitela fuite… ont mis fin à plus d’une année de rêve rêvé dans ce lieu de grâce que nous, les deux, avons baptisé « le Jardin des Saphirs » … C’était le notre…

Je garderai, m’Amour, le parfum du lac aux poissons rouges, à jamais, au coffre de mes plus jolis souvenirs… Ces petits êtres qui me parlaient, seront toujours dans mes pensées… Les contes de fées que le Jardin m’a raconté le premier jour de ma première visite chez toi, ne sont-ils, non plus, oubliables… Ni la musique des cloches de la vielle Eglise qui est devenue le blason d’un amour. Sans futur aujourd’hui, mais ce détail manque d’importance. C’est le vécu qui a certainement, une certaine importance…  

Ivre des atours d’une femme, tu as besoin de ta liberté ; je te la donne tout simplement, car la bague de fiançailles, je te l’ai rendue, en fait, depuis notre première dispute… Te souviens-tu ?

Je t’ai aimé…

Je te disais « m’Amour »…

Tu es un noble…

Je ne veux pas te voir mentir comme tout autre homme ignoble… 

En cadeau, ce jour-ci, très spécial, écoutons Johnny Hallyday, « Requiem pour un fou »… Ecoutons, pleurons, oublions et puis, rirons… L’amour ?

C’est quoi l’amour, m’Amour ? C’est la confiance, c’est le besoin de savoir que l’autre est là quand on le cherche…

S’il n’est plus, à quoi bon les promesses ? A quoi bon tenir le partenaire lié à la chaîne des promesses ?

Lire la suite »