RSS
 

Poèmes de Dan Dobré, Roumanie

07 Oct

Dan Dobré

ou

Lorsque les Muses inspirent royalement leur amant…

 

Marilena

Avertissement au Lecteur

 

Cher Lecteur,

Je souhaite impérativement vous confier une réalité qui vous reste inconnue : les trois poèmes ci-dessous résonnent admirablement dans leur langue maternelle, le roumain !

C’est à vous me dire dès maintenant si j’ai réussi surprendre leur tumulte, leur beauté, leur souffrance, leur amour imperturbable, leur chagrin…

 

 

 

 

 

 

Haïku

 

Entre moi et celui

Que je me dévoilais,

Avait crû miroir…

 

 

S’échappant au temps

 

Bien sûr que nous allons vieillir !….

 

Même la bouche…

Ainsi que les mots…

Nos bras pareil !

 

Et nous allons nous rappeler

Uniquement les yeux

Des âges les si bleus !

 

Même nos caresses vieilliront !

Au-dessus de la peau pliant le temps

À son sein,

Même nos sens

Vont s’affaiblir,

Petit à petit, sous une étoile !

 

Un seul

Va s’échapper :

 

Le sixième !

 

 

Elle

 

 

Lorsque

Je me croyais tout-puissant,

Patient,

Souverain,

Invulnérable téméraire,

 

 

Sa brise m’a heurté,

Soudain,

Simoun sanguinaire…

 

 

Traduit du roumain,

Paris, le 6 octobre 2016

 

Tags : , ,

Réagissez