RSS
 

Pleurs et fleurs aux 147 Printemps tués à Garrisa

05 Avr

Le monde en deuil147 Printemps tués à Garissa

147 étudiants ont été tués à l'université de Garissa, mais non pas leur lumière

147 étudiants ont été tués à l’université de Garissa… Mais non pas leur désir d’apprendre tenir la flamme de la lumière

Fleurs de printemps roumain aux tombeaux de

147 Printemps tués à l’Université

de Garrisa, Kenya

Que le nombre des jeunes universitaires de Kenya pousse comme les fleurs, le printemps !

Que le nombre des jeunes universitaires kényans pousse comme les fleurs, le printemps ! A travers le froid, à travers la neige, à travers les pierres !

 

Nos pleurs arroseront leurs racines à jamais !  Qu’elles soient éternellement épanouies !   03_11_Flori la Estelle_P1080116Tulipes

Le bilan continue de s’alourdir dans l’attaque de l’université kényane de Garissa, dans l’est du Kenya, ce jeudi. Au moins 147 étudiants ont été tués. L’attaque a été revendiquée par les insurgés somaliens shebabs.

Source : Assanatou Baldé, Afrik.com, jeudi le 2 avril 2015

 

Tags : , ,

Réagissez

 

 
  1. Boumba Hugues Marlon

    5 avril 2015 à 14 h 44 min

    Bonjour,

    Le coeur fleurit à nouveau, à cette mémoire, votre hommage est universel, par cette sensibilité humaine tant soit peu, l’essence de ces arbres vie encore et continuera sa progression vers son épanouissement final.

    Le cerisier, la rose, l’hibiscus, la brede, autant de différences, et je n’ai pas eu le temps d’arroser ou plutôt les larmes ont tellement déjà couler, et que ce départ brusqué, sans au-revoir n’est eu le temps de cueillir, récolter le fruit de leurs fleurissement intellectuelle qui serai la beauté et la fierté des semeurs, professeur au service de la transmission, le Kényan, Kényane, Pleurs et fleurie en ce Printemps, qui hors saison de permettra de surmonter cette couleurs qui incoforte le coeur.

    Cordialement.

    RIP.

    LynxNews Médias Événementiel.

     
    • Marilena

      6 avril 2015 à 8 h 17 min

      Cher Boumba Hugues Marlon, je suis profondément touchée de votre présence de même côté de la vérité !
      En toute fraternelle union à l’harmonie et à la paix,
      Marilena

       
  2. Guillaume EKOUME

    17 avril 2015 à 13 h 03 min

    La mort est un passage vers la renaissance des âmes. Que de cette barbarie fleurissent les âmes innocentes de ces étudiants massacrés. Que leur intelligence petille sans kallach sur tout le kenya et le monde entier. Puisse leur sang arroser les fleurs de la révolution positive et entraîner la germination d’une jeunesse éprise à la paix.