RSS
 

Mes belles rencontres de cette année…

21 Nov
Lina Stern, "Sahara Gardens"

Lina Stern, Stone rose

Mes belles rencontres de l’année…

On n’est pas encore en fin d’année 2018… Malgré tout, dans le froid des ténèbres du novembre, une envie infinie m’éclaire, me traverse. Un mal des beaux jours de cette année en cours… Un vaste désir des belles rencontres de l’année…

AVRIL. Ma douce belle-fille Kikey Lv et mon fils ont fait cadeau à la famille élargie la plus jeune de leurs filles : Elina ! En visite chez les cousines de ma maman, à Dor Mărunt, j’ai partagé la merveilleuse nouvelle avec mes généreux amphitryons, tantes Ceci et Lia (héritières Masala côté maternel) et leurs époux, Titel Prodan (Ceci) & Gerald Hartmann (Lia), mon oncle Titel Marinache (héritier Masala lui aussi, côté maternel) et son épouse, les cousins Silviu Prodan et Marian avec leurs épouses…

J’ai une grande famille, c’est clair !

MAI. Ivre de bonheur, je suis tombée amoureuse d’un fameux poète… Ces amoures ont parfois, heureusement, hélas !, une très éphémère vie…

Mai, encore. J’ai eu le privilège de rencontrer le poète Osman Bozkurt et sa famille d’amis & frères : Muharrem Bozkurt, Savaş Ekin, grâce à notre éditeur bucarestois commun, Rosu Nae.

JUIN. Je reprends le travail à la nouvelle série des anthologies bilingues français – roumain de poésie contemporaine. Poètes camerounais, haïtiens, maghrébins, roumains.

Juin, encore. Grâce aux jolis asemic de l’artiste calligraphe et photographe Lina Stern (rencontrée à la Gare de Lyon en fin de septembre passé (2017), en compagne de l’artiste lyrique polonaise Dorotha), je change à ce jour avec l’architecte Cengiz Sariboga. Merci, Lina !

Juin, toujours. Au sein de l’association « De la Seine au Bosphore », je suivis le meilleur cours de langue turque grâce au professeur Ayhan Erdal !

JUILLET. Mes amis Victoria Fătu Nalaţi et Jean Divassa Nyama m’envoient de leurs textes à traduire en français (Victoria) et en roumain (Jean). Sages, ils patientent sagement…

AOÜT. Nous sommes le mois d’août… Un lourd 10 août tombe sur l’espoir des Roumains en révolte à Bucarest : des représailles inexplicables contre les manifestants deviennent la mesure visible de la folie d’un gouvernement en dérive…

SEPTEMBRE. La Rentrée me fait cadeau la rencontre du poète Nasser-Edine Boucheqif et de l’aimé poète slameur Aimé Nouma-tsang, sur le sol Tiasci-Paalam de mes amis Amirul Arham, Appadourai Arvind, Vasu et Marc Verhaverbeke.

Septembre, encore. La commémoration des victimes du 10 août me fait découvrir toute une communauté de bons Roumains, dont : Malin Bot, Alina Dewaele, Luci Barge, Muntan Rozalia Betty, Laura Mandoc, Gabriela Dan-Unterseh, Vasile Calmațui, Serghei Demidov, William Szomordukan et tous nos autres amis chercheurs d’une vie meilleure pour notre pays.

Septembre encore et encore. Mon vieux ami Guy Cetoute m’invite à la traditionnelle réunion des intellectuels et auteurs haïtiens de la Rentrée. Généreux comme tout héritier Noir de la Lumière et comme le général héros François Toussaint Louverture, il arrive réunir à cette belle table ronde les vénérables Dr. Daniel Talleyrand et Dr. Pierre Antoine Fritz avec la plus jeune génération représentée par l’écrivain Lorfils Réjouis et l’homme politique Edwin D Haiti. Quel bonheur d’entendre le dialogue respectueux et riche d’instruction, éducation, savoir-dire, de ces dignes citoyens de la Diapora Haïtienne en France ! Et si j’ajoute le voyage poétique parmi les poèmes de Monsieur Maguet Delva, tout comme le voyage parmi les couleurs des toiles de l’artiste Patrick Cauvin en dialogue artistique avec celles-là de l’artiste Stefan Balog (Aiud, Roumanie) au Consulat Générale D’Haïti à Paris, je peux affirmer que j’ai vécu toute une belle saison sur le sol haïtien !

Toujours septembre. L’accomplissement d’une merveille : le cher ami virtuel Moustapha Patrice Ahounou est descendu de son fameux royaume Dahomey en chair et os à Paris… Comme tout prince de la culture africaine, il n’est pas venu mains vides, mais avec El Yamine Soum et Eric Chevaillier, tout comme avec les poèmes de la poète américaine d’origine haïtienne Kerta Georges.

OCTOBRE. Le jardin de Dan nous accompagne vers la rencontre de l’écrivain et ancien détenu politique Marcel Petrisor, tout comme de Dr. Dionisie Stoenescu, ancien détenu politique lui aussi, de l’artiste photographe Octav Dragan et du héros du 10 août 2018 bucarestois, Doru Oprea et d’autres compatriotes sensibles et attentifs aux changements en mal de notre pays : Liliana Bouladoux, Andreea Ember, Petronelle Caso et bien d’autres.

Toujours octobre : changement radical de profession – formation initiale dans les secrets de l’Immobilier, avec Fabrice Dobrowolski Pro, Stéphane Thuret Pro, Charlotte Coworkimmo & comp., grâce à mon ami Nabil Ben Ghanem.

NOVEMBRE. Le mois des scorpions m’est venu avec l’anniversaire de Dorita Stegeran et de William Szsomordukan. Danse, bons plats de la cuisine hongroise-roumaine et animation au Han Maramuresul en compagne de leurs amis Nagy Iosif, John Electro et bien d’autres…

Toujours novembre : excellente rencontre-découverte chez Rabah Harzoune (restaurant de Deux Gares) de mes voisins Idir Abidri, Elie Sachnine et François Deblaye II.
Merci, Rabah !…

Merci à vous tous d’exister dans ma vie…

*****

Nu-i încă sfârşit de an… Şi totuşi, m-a fulgerat, pe frigul nopții de noiembrie, un dor nemărginit de a-mi aminti plăcutele momente din răstimpul ăstui an…

 

Paris, le 21 novembre 2018

 

Tags :

Réagissez