RSS
 

Le Màrtisor, la tradition roumaine héritée des Daco-Traces

04 Mar
Mărţişoare româneşti

Màrtisor roumain en blanc et rouge

Glossaire

Aujourd’hui nous apprenons la signification d’un mot d’origine roumaine : le Màrtisor (Mărţişor, en roumain, au singulier ; Mărţişoare au pluriel) [Màr-tzi-shor].

Le Màrtisor et ses légendes nous viennent depuis l’antiquité de nos Daco-Traces, deux tribus importantes vivant au Nord et au Sud du Danube…

Le Màrtisor a pour signification deux connotations. C’est le nom d’une petite broche au fil blanc et rouge offerte aux enfants, aux femmes et aux jeunes-filles notamment le jour du 1er mars, mais pareillement le nom ancien, traditionnel, populaire de ce premier mois de printemps.

Tissé en blanc et rouge, le Màrtisor symbolise la renaissance et la vitalité, l’union indestructible entre l’hiver et le printemps, la chasteté et la vie, la construction et continuité qui se dressent à l’infini…  

Ce petit symbole de printemps et d’amour se retrouve sur la liste de l’UNESCO, en attendant  l’inscription au patrimoine culturel mondial… 

Un peu d’histoire

Selon les tracologues, le 1er mars est le début de la nouvelle année trace vétusté de plus de 6.000 ans… Ce 1er mars aurait même débuté, à leur avis, la 6016 année trace… 

La population roumaine contemporaine vit plus au moins sur les terres des Daco-Traces, terres qui correspondent au territoire de la Roumanie, mais aussi aux plusieurs pays des Balkans (Bulgarie, Macédoine, Serbie), ainsi qu’à l’actuelle République de Moldavie ou à des certains régions de l’Ukraine (Bucovine, Sud de L’Ukraine). Il y a encore un peuple d’origine daco-trace vivant un peu partout dans les Balkans ainsi qu’en Roumanie, le peuple Aroumain. Les Aroumains parle une langue qui ressemble à la langue roumaine, gardant pour autant son spécifique.     

Il ne faut surtout pas ignorer que les pays des Balkans comme tout autre pays de l’Europe sont multiethniques et multiconfessionnel. La Constitution de mon pays reconnaît et garantit l’identité ethnique et religieuse de chaque groupe venu et demeurant sur son territoire. Chaque groupe a au moins un député dans le parlement roumain représentant les intérêts de sa communauté de naissance.

Toute personne d’identité non-roumaine a les mêmes droits que la majorité roumaine. Peu importe les origines de la présence de n’importe quelle communauté, si ses membres sont venus en nomades (les Tziganes), réfugiés politiques (ex. les Grecques, les Arméniens, les Juifs), en colonisateurs ou commerçants (ex. les Grecques, les Arméniens, les Juifs) ou invités par nos princes, nos rois (ex., les Italiens).

Les actuels Allemands, Arméniens, Aroumains, Bulgares, Grecques, Italiens, Hongrois, Juifs, Polonais, Russes, Serbes, Tchèques, Tatars, Turcs, Tzigans et d’autres, descendant tous de leurs ancêtres venus au fil de l’histoire d’ailleurs, ils sont tous nos frères, nos compatriotes.

Il n’y pas de discrimination ethnique, raciale, religieuse sur le territoire actuel de la Roumanie. Pour autant, il faut le dire, les Roumains ont été discriminés, exploités, humiliés au fil des siècles, dans les différentes provinces historiques de leurs pays jusqu’à il y a ni même 100 ans…  

Les traités de la fin de la Première Guerre mondiale ont pu à peine attribuer aux Roumains le droit souverain de vivre dignes, libres de parler leur langue dans leur pays unifié sous un seul tricolore, une seule couronne, un seul territoire, une seule Constitution, une seule religion…  

Situation qui changera dramatiquement, radicalement, injustement à la fin de la Seconde Guerre mondiale… Ce changement cruel a fait anéantir plus de deux millions de destines d’exception, d’élite ! L’élite d’un pays a besoin d’au moins 200 ans pour y naître… Mais ceci est l’un des mystères des Mille et une nuits de l’histoire noire de mon peuple… On parlera un jour, on parlera une autre fois… 

Vivons la fête du Màrtisor

La Roumaine que je suis vous exprime, Amis, mes meilleurs blanches et rouges pensées de bonheur et de sérénité à vous tous, à l’occasion de cette fête si belle si chère aux Roumains ! 

A vous ce perce-neige et les Martisoare de cette page de mon blog…

Felicitare de 1 martie

Carte de vœu  roumaine à l’occasion du 1er Mars

 

Martisor

Martisor roumain, au fil blanc et rouge

 

Paris, le 4 Mars 2016

 

 

Tags : , , , , ,

Réagissez