RSS
 

Le camp de Drancy, la Gorée du régime de Vichy…

28 Déc

Drancy, la Gorée de Vichy…

 

Je me propose depuis des années de visiter Drancy, cette ville du département ’93 de l’Île-de-France particulièrement liée à la Deuxième Guerre Mondiale et notamment à la déportation des populations Juives de France à Auschwitz, les années 1941 – 1944.

Wagon - vestige des "trains de la mort" qui transportaient les déportés de Drancy à Auschwitz

Wagon – vestige des « trains de la mort » qui transportaient les déportés de Drancy à Auschwitz

 

Aujourd’hui j’ai eu la chance de rencontrer un guide inespéré. Grâce à lui, j’ai pu m’approcher humblement de ce lieu touché par l’aile de la morte qui a frappée l’Europe pendant la Seconde Guerre mondiale.

 

 

 

 

 

Surnommé la Gorée de la France, le camp de Drancy fut la dernière demeure du poète Benjamin Fondane, juif français d’origine roumaine qui – malgré l’intervention de mis-en-liberté obtenue par ses amis, les Roumains de France Emile Cioran et Stefan Lupasco mais tragiquement refusée par le poète lui-même, qui il ne voulait pas se séparer de sa soeur Line, y détenue elle aussi, depuis le même mars 1944 – a été déporté le 30 mai 1944 à Auschwitz où il est décédé le 2 ou 3 octobre de la même année.  

Monument dressé à la mémoire des déportés de Drancy à Auschwitz,

Le monument dressé à la mémoire des déportés de Drancy à Auschwitz, par le sculpteur Shelomo Selinger (1) en 1976

 

Mémorial de la Shoah de Drancy

Le monument dressé par le sculpteur Shelomo Selinger, en 1976, à la mémoire des déportés de Drancy à Auschwitz 

 

Mémorial du ghetto de Drancy

Monument de Drancy – détail du Mémorial de la Shoah de Drancy

Note

(1) Shelomo Selinger (né en 1928, en Pologne) : sculpteur et dessinateur, réchappé  lui même du camp de Terezin, en 1945, grâce à un médecin juif de l’Armée Rouge.

 

Paris, le 28 décembre 2015

 

Tags : , , , , , , , , ,

Réagissez