RSS
 

Le café turc, une saveur presque oubliée

18 Juil

Le café turc, une saveur presque oubliée

Bref historique…

Café turc au "Elysées Ottoman"

Café turc aux « Elysées Ottoman »

Le café turc fait parti du patrimoine culturel hérité par la Roumanie, mon pays natal, de l’Empire Ottoman. La proximité, ainsi que les presque cinq siècles de cohabitation historique, ont favorisé la diffusion et l’adoption de quelques rituels et recettes gastronomiques qui ont été réinventés et adaptés au spécifique du goût culinaire des Roumains.

L’un des rituels adoptés par la noblesse et la bourgeoisie des Pays Roumains notamment à partir du 19ème siècle, grâce aux cafedgi (les propriétaires des cafés turcs, ambulants pour la plupart), a été celui-là du bonheur de se retrouver dans les grands salons, avec la famille ou les invités, autour d’un café turc.

Vers 1808, les politiciens, les commerçants, les militaires, les diplomates de tout horizon, roumains, russes, turcs, grecs, tatars, italiens, autrichiens, français, égyptiens etc., pouvaient se réunir à Bucarest, autour d’un très raffiné café turc, auprès de la très fameuse auberge « Hanul lui Manuc » construite par Manuc Bey, un richissime homme d’affaires et diplomate d’origine arménienne, très influent à Istanbul, auprès de la Sublime Porte, ainsi qu’à Saint-Pétersbourg, la capitale de l’Empire Tsariste.

A partir de 1970, l’habitude de prendre un café turc chez soi ou dans les cafés, brasseries, restaurants de Roumanie, est devenu un rituel très populaire ; chaque maîtresse de foyer  possédait un ibric (coquemar en cuivre ou inox à une longue anse ornée ou pas, muni parfois d’un couvercle), une cuiller à café (anse longue), un moulin et le café, bien sûr, en grain.

Depuis 2000, les appareils expresso ont détrôné en Roumanie comme partout en Europe la cuisson du café turc à l’ibric…      

A part le fait que je me prépare tous les matins un café « à la turque » chez moi, la découverte du restaurant « Elysées Ottoman », grâce à deux de mes potes ayant des racines au Levant, Samira et Ibrahim, m’a fait revivre un bonheur vécu à Bucarest vers les années ’80… Celui-là de rencontrer les camarades à l’auberge « Hanul lui Manuc » pour partager ensemble un café turc et une crêpe…  

Café turc et loukoums au "Elysées Ottoman"

Café turc et loukoums aux « Elysées Ottoman »

Languissant le Bucarest de ma jeunesse, j’irai abreuver mon âme au parfum des vestiges ottomans aux portes des Champs-Elysées…  Mes potes levantins et moi allons partager un véritable café ottoman et des lokoums pour vénérer l’alliance franco-ottomane fondée par les Monstres sacrés de la diplomatie internationale, François Ier et Soliman Le Magnifique, à la maison « Elysées Ottoman »

Une maison qui relie une fois de plus la symbolique de la plus belle avenue du monde au bouquet subtile du raffinement ottoman…

Paris, le 18 juillet 2016

« Elysées Ottoman », Restaurant  turc : 70 Rue de Ponthieu – 75008 Paris, ouvert de 10h à minuit (24h00), 7j/ 7.

Métro Franklin Roosevelt

Contact : +33 (0)9.73.24.15.68

 

Tags : , , , , , , , , , ,

Réagissez

 

 
  1. Jean Paul Abulker

    20 juillet 2016 à 15 h 43 min

    Tout est enchantement,
    le cadre, le personnel,
    les superbes services à café,
    au café un vrais délices
    et les pâtisseries exquises.
    Vous serez enchanté,
    pour y prendre un thé
    ou vous y restaurer.
    de mets fins raffinés
    fait maison : assuré
    JP le rimailleur ©