RSS
 

Lancement de « Sigila 37 » à l’Ambassade du Brésil (II)

21 Avr

 « Sigila »

revue transdisciplinaire franco-portugaise

sur le scret

à son 37e numéro…

  • Photoreportage du lancement à l’Ambassade du Brésil
Lancement "Sigila 37"

Lancement « Sigila 37 », de droit à gauche : Gilda Oswaldo Cruz – pianiste, Antonio Vieira – écrivain, Florence Lévi – directrice de publication, Pedro Vianna – poète, Monique Le Moing – traductrice

http://www.sigila.msh-paris.fr/-Presentation-.html

En guise d’argument

Parfois, le passé se mêle à notre présent curieusement. Un événement dans la vie d’un proche, peut nous déclencher des souvenirs voilés par le passage du temps…

Pedro Vianna, un cher ami poète parisien, m’invita le 5 avril au lancement du 37e numéro de la revue « Sigila ». Il intervenait par la lecture en portugais de quelques poèmes d’auteurs brésiliens, traduits et lu en français lors du même événement, par Monique Le Moing.

Rien de mes tripes ne peut résister à la séduction de l’appel du nom de ce pays, si loin si proche, qui m’interpelle depuis plus une décennie.

Dès que j’ai eu la nouvelle, des souvenirs m’ont plongé dans le passé jusqu’au jour où, grâce à l’Académicien Eugen Simion et au Professeur Gh. Barbu, Recteur de l’Université de Pitesti, j’ai connu SEM Jerônimo Moscardo, l’Ambassadeur du Brésil à Bucarest.

Suite à cette rencontre, secondée par mon ancien professeur de géographie Romulus Sorescu et par son épouse, j’ai dédiée un livre au Brésil. Pour « x » raisons, le livre demeure en manuscrit, mais, la documentation m’a permis d’apprendre tant de choses subtiles sur l’historique de la culture et de la civilisation brésilienne.

J’ai accepté l’invitation de Pedro sans réserve… A mon tour, j’ai transmis la nouvelles vers mon groupe fondateur de « LAM de FRANCE » (Les Arts Mètis de France) ainsi que vers les poètes Joël Conte et Thierry Sajat, représentants la « REE (Rencontres Européennes Europoésie), association partenaire de plusieurs projets littéraires.

Ce fait que hier nous avons eu le privilège d’écouter et de connaître des gens remarquables, littéraires et scientifiques qui prennent au sérieux ce passage mystérieux de notre existence sur la Terre.

Rien ne peut parler plus expressif d’un événement que ses propres images… Laissons donc la parole à notre petit photoreportage…

 

Edison Luiz da Rosa Junior, Deuxième Secrètaire, Chef du Sercive Culturel de l'Ambassade du Brésil, Paris, le 20 avril 2016

Monsieur Edison Luiz da Rosa Junior, Deuxième Secrétaire, Chef du Service Culturel de l’Ambassade du Brésil

Lancement "Sigila 37", de droit à gauche : Florence Lévi, directrice de publication ; Pedro Vianna, poète ; Monique Le Moing, traductrice

Lancement « Sigila 37 », de droit à gauche : Florence Lévi, directrice de publication ; Pedro Vianna, poète ; Monique Le Moing, traductrice

Lancement "sigila 37"

Dans le public, au fond : Joël Conte, poète, Président de R.E.E. (Rencontres Européennes Europoésie), Thierry Sajat, poète, éditeur partenaire de REE, Serge Pocas-Leitao, confondateur de LAM de FRANCE (Les Arts Mètis de France)

Lancement "sigila 37"

Lancement « Sigila 37 », de droit à gauche : Gilda Oswaldo Cruz – pianiste, Antonio Vieira – écrivain, Florence Lévi – directrice de publication, Pedro Vianna – poète, Monique Le Moing – traductrice

Pedro Vianna, au lancement "sigila 37"

Pedro Vianna, poète, traducteur, mémorialiste

Lancement "sigila"

Monsieur Edison Luiz da Rosa Junior (au centre) avec les poètes Joël Conte (à droit), président de l’Association Rencontres Européennes Europoésie, et Thierry Sajat, éditeur partenaire de l’association

Lancement "sigila"

Avec Monsieur Edison Luiz da Rosa Junior, Deuxième Secrétaire, Chef du Service Culturel de l’Ambassade du Brésil et mon ami confrère poète, Joël Conte, Président de l’Association Rencontres Européennes Europoésie

Lancement "sigila"

Avec les amis confrères Pedro Vianna, Joël Conte (droit) et Thierry Sajat (gauche)

Lancement "Sigila 37"

De droit à gauche : Monique Le Moing, traductrice, Florence Lévi, Directrice de la revue « Sigila » et Joël Conte, poète, Président de la R.E. Europoésie

Lancement "Sigila 37"

Avec Florence Lévi, Directrice de la revue « Sigila (au centre) et Monique Le Moing, traductrice (gauche)

Lancement "Sigila 37"

De gauche à droit : Florence Lévi, Directrice de la revue « Sigila », Monique Le Moing, traductrice, Pedro Vianna, poète, et un admirateur des « Sigila »

Les Europoésie

Les « Europoésie » – Joël Conte et Thierry Sajat – avec Antonio Vieira, écrivain, et Luciana Guedes Teixeira Leite

Les Europésie

Les « Europoésie » – Joël Conte et Thierry Sajat – avec Antonio Vieira, écrivain, et Luciana Guedes Teixeira Leite

Les Europésie

L’écrivain Antonio Vieira en train de dédicacer « Sigila 37 » à Joël Conte

Les Europésie

Avec l’écrivain Antonio Vieira ainsi que les poètes Joël Conte et Thierry Sajat

Lancement "Sigila 37"

Avec Luciana Guedes Teixeira Leite

Avec Maggy de Coster

Avec mon amie Maggy de Coster, poète, traducteur, journaliste culturel

Avec Eric Meyleuc

Avec mon ami Eric Meyleuc, poète

Les poètes Eric Meyleuc et Pedro Vianna

Mes chers amis de tous les jours, les poètes Eric Meyleuc et Pedro Vianna

 

 

Tags : , , , , , , , , , , , , , , , ,

Réagissez

 

 
  1. CONTE

    21 avril 2016 à 17 h 05 min

    Nous avons beaucoup apprécié l’accueil qui nous a été réservé par Monsieur le Conseiller Culturel et les responsables de la Revue SIGILA. Merci aussi à Pedro Vianna, remarquable homme de culture.

     
    • Marilena

      21 avril 2016 à 22 h 40 min

      Oui, c’est vrai, cher Joël, le lancement ainsi que les dialogues entamés avec le public, se sont déroulés dans une ambiance constructive.

       
  2. Maggy

    22 avril 2016 à 1 h 10 min

    Bravo Marilena pour ce beau reportage. Bises

     
    • Marilena

      22 avril 2016 à 9 h 44 min

      Merci, ma chère Maggy ! Ce fut un bonheur de nous retrouver tous les quatres, les amis d’antan… Tu étais très belle !
      Bisous,

       
  3. Florence Lévi

    22 avril 2016 à 11 h 13 min

    Chère Marilena,

    Merci infiniment pour ce joli reportage !

    Je suis très touchée et c’est certainement le cas aussi des autres membres de l’équipe à qui je transfère votre mail.

    Bien amicalement

    Florence