RSS
 

L’Amour et le temps présent

21 Avr

L’Amour et le temps présent

(réponse à un amoureux qui réagit sous la pression impolie de son présent incongru..)

A l'anniversaire de la poète Lydie Mbossa, le samedi 26 mars 2016

A l’anniversaire de la poète Lydie Mbossa, le samedi 26 mars 2016

 

Il était une fois…

Il était une fois un homme qui me disait que l’amour se conjugue au présent… Le sien, oui, sans doute…

Bon, à part la logique grammaticale – pourquoi se conjuguer et non pas se décliner, comme tout autre nom – l’amour est une catégorie symbolique à mille visages sexuels, affectifs, culturels, religieux, philosophiques.

Père Galeriu, ancien détenu des geôles type stalinien de la Roumanie des années ’50,  l’une des importantes voix de mon pays natal qui ont fait de leur vie l’expression vertueuse du devoir humanitaire, a nuancé et renforcé les deux facettes de l’antiquité grecque portant sur l’amour : l’amour agapé et l’amour éros, un peu par tout dans ses écrits.     

Pour certain hommes, plutôt européens, plutôt instruits, l’amour est un mot qui les permet, mentant, de se mentir, de dissimuler la pulsion sensuelle-érotique qui les pousse dehors de leurs entrailles vers la femme…   

Dans ce contexte ponctuel et culturel du besoin sexuel, l’amour n’est plus amour, mais qu’un tout simple besoin naturel d’espèce…

L’amour de l’être humain en général et de la tribu de l’homme phallique en particulier, ne se « conjugue » ni décline au présent.

Car l’amour c’est tout un chemin de vie qui projette le futur dans le futur du couple…  

Au seuil de nos 60 ans, amour signifie avant tout, devoir.

Dixit !

 

Paris, le 21 avril 2016

 

 

 

 

 

Tags : , , , , , , , , , , , ,

Réagissez