RSS
 

« La Marseillaise » miroitée dans l’espoir d’Edouardo, 224 ans après

23 Mar

Edouardo

ou le reflet profond du chant pour l’Armée de Rhin

dans l’âme d’un artiste italien contemporain

qui frappe à la Porta Maggiore de la France 

 

Notre ami Eduardo Pisani, alias Edouardo, poète et chanteur de l’agora francophile parisienne d’expression italienne, vient de reprendre « La Marseillaise » à la manière d’un métèque amoureux de l’hymne national – le symbole suprême – de sa nouvelle citadelle.

Ecoutons un artiste fidèle à la France et à sa culture, malgré les vicissitudes et les détresses connues au fil de son long propre vécu dans son pays d’adoption. Le chant de guerre pour l’Armée de Rhin miroite, 224 ans après, dans la voix fière et confiante de cet artiste de Naples qui est Français de coeur et de vécu, moins de papiers… 

Eduardo Pisani​ a récemment fait une demande auprès de la Présidence de la France portant sur sa naturalisation.

Il est l’un des artistes non-français vivant sur le sol français, engagés dans le rayonnement de la langue française et des valeurs de la France multiculturelle, malgré le manque de ressources ainsi que d’un atelier d’écriture… Avoir un chez soi, son propre petit coin, son propre atelier de création est plus que vitale à tout poète, à tout écrivain, à tout auteur… 

Eduardo Pisani mérite lui aussi, comme tout autre citoyen français, la reconnaissance de son amour simplement pour le sol de notre pays d’accueil.

En lui attribuant le titre de :

« Citoyen d’honneur » de notre Odéon,

nous le soutenons vivement dans ses démarches portant sur l’acquis de la citoyenneté française !

Que son rêve s’accomplisse !

 

NOTA BENE

Ci-contre, un extrait de l’entretien avec Eduardo Pisani, par Frédéric Vignale :

 Paris, le 23 mars 2016

 

Tags : , , , , ,

Réagissez