RSS
 

Il faut tout brûler…

18 Oct

Parfois, pour oublier, il faut tout « brûler » sans pitié ni regret…

Il faut surtout « brûler » tous les traces du malheur d’une fausse promesse de bonheur…

Si enrichissante est-elle la renaissance du Phoenix…

Paris, le dimanche 18 octobre 2015

 

Réagissez