RSS
 

Archives de la catégorie ‘06.C. DE MON AFRIQUE’

Léopold Congo-Mbemba – Poèmes (extraits)

16 Nov

Léopold…

Léopold Congo…

Léopold Congo-Mbemba…

Aujourd’hui… Il aurait eu ses 57 ans…

Avec Léopond Congo-Mbemba au Village Ronsard, Paris le 28 septembre 2012

Avec Léopond Congo-Mbemba au Village Ronsard, Paris le 28 septembre 2012

Léopold Congo-Mbemba fait parti des premiers dix poètes congolais contemporaines que je les ai traduits en roumain pour la revue POEZIA de la ville de Iasi, Roumanie, numéro Automne 2011.

Ses poèmes se retrouvent bilingue, en français et en roumain, en deux ouvrages collectifs << Du Congo au Danube| De la Dunăre la Congo >>, coéditions Dagan-Poezia, 2011 et 2013.

Les poètes roumains << Du Congo au Danube| De la Dunăre la Congo >> lui ont rendu hommage au stand GADIF – Salon international du Livre « Gaudeamus », Bucarest, novembre 2013, avec la participation de Marius Chelaru et Cassian Maria Spiridon, en présence de Denise Ndzankou, ainsi que d’autres poètes et personnalités de la culture roumaine, congolaise, belge.

Poèmes

(extraits)

 

– Lové dans la commissure

du baiser de la nuit au jour, silencieux et invisible,

c’est toi le témoin partial du bouche à bouche

où s’affrontent/ la vie et la mort.

Détermine quelles lèvres

doivent l’emporter ! 

 

(La Silhouette de l’éclair, 1999)

Lire la suite »

 

« Tango Negro »… Un film de Dom Pedro d’Angola

13 Août

Tango Negro un film de Dom Pedro d’Angola

A la Maison de l’Afrique

Paris, le samedi 26 septembre 2015,

à 14 heures

Tarif unique : 8 euros par personne

La Maison de l’Afrique

90 rue Bonaparte 75006 PARIS

Métro ligne 4 : Saint-Sulpice

Lire la suite »

 

Charly Maïwan

03 Juil

C’est grâce au généreux Moustapha Patrice Ahounou que nous venons de découvrir une légende de la musique contemporaine… Charly Maïwan, producteur, tourneur canadien d’origine congolaise, consacré à la musique du monde.

Plus de détails, sur le site de la maison de productions Maïwan :

Lire la suite »

 

Jean-Robert Léonidas

22 Mar

Jean-Robert Léonidas, traduit en roumain par Marilena Lica-Masala, revue POEZIA, Iasi, juin 2014.

 

                  Depuis ma Jérémie natale, dans le sud-ouest d’Haïti, dans le sud-ouest d’Haïti, où les saisons s’entrecroisent sans heurt et l’équinoxe est moins frappant, merci à Marilena pour son bonjour poétiquement ensoleillé et bon anniversaire à son frère le talentueux médecin (un collègue entre parenthèse).

                J’ai reçu en effet la visite de « son » pigeon porteur de soleil. Et j’ai lu à son oreille « Je vous salue mesdames.. » Avez-vous entendu le poème ? Le lire en tout cas ci-dessus.

                Mille mots de poésie à vous tous, chers amis !

                Je vous salue tous ! « Je vous salue mesdames » >>

                                                                       Jean-Robert Léonidas

Jérémie, samedi le 22 mars 2015

P.S. Haïti c’est le pays natale d’un autre illustre poète, toujours médecin, Jean Métellus

(né le 30 avril 1937, à Jacmel  d. le 4 janvier 2014, à Paris) – un ami de la poésie roumaine

et de nos anthologies ARC (Afrique-Roumanie-Caraïbes).

Prix Benjamin Fondaine, remis par l’Institut Culturel Roumain de Paris, Jean Métellus nous a fait l’honneur de nous

recevoir chez lui, dans son bureau – bibliothèque de la banlieue parisienne, et d’accepter un entretin pour

la revue POEZIA de la ville de Iasi, ainsi que de nous donner son accord et l’accord de son éditeur,

pour lui traduire des poèmes pour la première anthologie français-roumain de ma série

« Voix sans frontières. Voci fara hotare », 55 poètes de cinq continents, Paris, Le Scribe l’Harmattan, 2010,

dont 10 poètes haïtiens, parmi lequelles  : Maggy de Coster, Guy Cétoute, dr. Daniel Talleyrand (Note de MLM).

 

Je vous salue mesdames

 

Je te salue d’abord compagne de ma vie,

De mes mains adoucies à l’onction du ricin,

De ma fièvre mesurée aux degrés de ton sang.

J’arpente ta nuque parfumée aux épices,

Comme un parterre d’anis,

D’herbe à clous de mélisse.

 

Mon nez s’aventure

Dans les quartiers de tes senteurs,

Mes doigts à la lisière

De tes cheveux et de tes sens, Lire la suite »