RSS
 

Archives de la catégorie ‘05.B. Bibliothèque Odéon’

Revista « Memoria » numărul 100 – un jubileu aparte

23 Sep
Memoria - Numarul 100

MEMORIA – NUMARUL 100

COMUNICAT DE PRESĂ

Revista Memoria numărul 100

 

 

 

Fundaţia Culturală Memoria

și

Institutul de Investigare a Crimelor Comunismului şi Memoria Exilului Românesc (IICCMER),

cu sprijinul Filarmonicii „George Enescu” şi al Teatrului Naţional Bucureşti „I.L. Caragiale” lansează miercuri, 4 octombrie 2017,

de la ora 18.00,

la Ateneul Român,

numărul 100 al revistei Memoria.

La eveniment vor lua cuvântul:

Emil Constantinescu, Președintele României (1996-2000);

Micaela Ghiţescu, Președinte Fundația Culturală Memoria;

Nae Constantinescu, Revista Memoria;

Octav Bjoza, Preşedintele AFDPR şi Subsecretar de Stat în cadrul Secretariatului de Stat pentru recunoaşterea meritelor luptătorilor împotriva regimului comunist instaurat în România în perioada 1945-1989;

Radu Preda, Preşedinte executiv IICCMER.

Gazda evenimentului: Andrei Dimitriu, directorul Filarmonicii „George Enescu”.

Lire la suite »

 

Girel Barbu – – Géminations

25 Août
Girel Barbu

Girel Barbu, Peisaj rural roumain

Géminations II

 

Tu es la pluie

Je suis le vent

Lire la suite »

 

Michela Zanarella, poèmes

10 Août
Michela Zanarella

Michela Zanarella, Italie

Michela Zanarella

  • Née à Cittadella (PD), Italie

Poète, auteure, prosatrice de fiction, journaliste Freelance International Press, elle vit et travaille à Rome.

Correspondante pour pour certains journaux en ligne.

Lauréate de plusieurs prix nationaux et internationaux.

Sa poésie est traduite en espagnol, roumain, français, arabe, anglais.

 

Quotidien fleuri

Je me dis que la vie

Est un quotidien fleuri,

Comme un miracle sans honte.

Lire la suite »

 

Fabio Strinati – Poèmes (it)

29 Juin
Fabio Strinati, Italie

Fabio Strinati, Italie

ABBANDONATO

 

Non solo mi chino su questa terra di fango marrone

e mi piego scacciando le ferrose catene

in un nevrotico abbandono,

 

che la sorte ormai guastata

nella sua biada di morte camuffata, travestita

da una sagoma di vita slavata e lunatica,

 

mi rende uno specchio d’inverno opaco,

e steso nel vuoto nell’incertezza

siderale che tanto mi somiglia,

ecco che mi spengo

in uno stordimento contrariato.

Lire la suite »

 

Memoria – revista gândirii arestate, nr. 97 (4)/ 2016

11 Fév
Memoria – revista gândirii arestate

Memoria – revista gândirii arestate

Memoria – revista gândirii arestate 

De la dispariţia lui Romulus Rusan

la Bisericile Ipoteştilor eminovicieni

 

 

Primesc de la Micaela Ghiţescu, minunata Micaela, omul de cultură, omul care-a pătimit în juneţe arestările şi închisorile terorii bolşevice, „Memoria – revista gândirii arestate” nr. 97 (4)/ 2016, fondator Banu Rădulescu, într-un frumos ambalaj al Poştei franceze – LA POSTE… Nedumerită, am avut explicaţia după câteva clipe. Plicul ajunsese din ţară destul de deşirat, iar LA POSTE s-a îngrijit să primesc în condiţii elegante preţioasa revistă…

Sumarul, aşezat la îndemână, elegant, pe copertă, îmi anunţă o tristă veste: plecarea autorului Americii ogarului cenuşiu ce mi-a luminat adolescenţa şi Bucureştii anului cutremurătorului cutremur… Alătur un gând pios elogiului închinat de Alexandru Zub în memoria prietenului său, scriitorul, istoricul, omul de cultură şi acţiune civică Romulus Rusan!    

Lire la suite »

 

Dumitru DĂNĂILĂ, « NU E FRUMOS… » (poem)

20 Jan

NU E FRUMOS…

Scriitorul buzoian Dumitru Danaila, Buzau, 2016

Scriitorul buzoian Dumitru Danaila, Buzau, 2016

„Nu e frumos ce e frumos, se spune,
Frumos e doar ce-mi place mie.”
E-acesta singuru-adevăr pe lume,
Rostit în mare veselie?


Nu vreau aici cu nimeni a mă bate,
Frumosu-i cel acceptat de toţi
Că sigur are-această calitate,
Cu nimic să-i contrazici nu poţi.
Lire la suite »

 

Léopold Congo-Mbemba – Poèmes (extraits)

16 Nov

Léopold…

Léopold Congo…

Léopold Congo-Mbemba…

Aujourd’hui… Il aurait eu ses 57 ans…

Avec Léopond Congo-Mbemba au Village Ronsard, Paris le 28 septembre 2012

Avec Léopond Congo-Mbemba au Village Ronsard, Paris le 28 septembre 2012

Léopold Congo-Mbemba fait parti des premiers dix poètes congolais contemporaines que je les ai traduits en roumain pour la revue POEZIA de la ville de Iasi, Roumanie, numéro Automne 2011.

Ses poèmes se retrouvent bilingue, en français et en roumain, en deux ouvrages collectifs << Du Congo au Danube| De la Dunăre la Congo >>, coéditions Dagan-Poezia, 2011 et 2013.

Les poètes roumains << Du Congo au Danube| De la Dunăre la Congo >> lui ont rendu hommage au stand GADIF – Salon international du Livre « Gaudeamus », Bucarest, novembre 2013, avec la participation de Marius Chelaru et Cassian Maria Spiridon, en présence de Denise Ndzankou, ainsi que d’autres poètes et personnalités de la culture roumaine, congolaise, belge.

Poèmes

(extraits)

 

– Lové dans la commissure

du baiser de la nuit au jour, silencieux et invisible,

c’est toi le témoin partial du bouche à bouche

où s’affrontent/ la vie et la mort.

Détermine quelles lèvres

doivent l’emporter ! 

 

(La Silhouette de l’éclair, 1999)

Lire la suite »

 

Nadine Lefebure, Le chemin de Lato (extrait)

21 Oct

Le chemin de Lato

de Nadine Lefebure

(extrait)

Nadine Lefebure, Le chemin de Lato, 1975

Nadine Lefebure, Le chemin de Lato, 1975

Le navire s’est éloigné dans ses bruits de chaîne qu’on range, et sa fumée. Et moi, Cassandre partie, je suis restée seule sur le quai. Aurai-je peur du retour, des retrouvailles ? Qui va me porter aide, qui va me fortifier ?

Je me retourne vers la ville. Vénus, Vénus, en toi j’aurais trouvée une alliée. Avant de quitter l’île, je crie ton absence. Toi qui es toutes les femmes, je pleure sur ton effigie minuscule parquée au cœur d’un square ridicule au bas des collines. Vénus doublement mutilée, je m’arrache à ton charme sévère et doux, l’éternité. À mon tour je m’embarque, mais sans être apaisée.

Si David ne revient pas – si je ne le reconnais pas – combien de siècles, avant qu’un marin, un gratteur de fouilles ne me retrouve comme toi, mutilée, pétrifiée ?

(…)

Ainsi suis-je partie pour une éternité.

Lire la suite »

 

Conférence-débat : « Fragments de conscience haïtienne », de Lovely Antoine

01 Oct

Conférence-débat

« Fragments de conscience haïtienne »

de Lovely Antoine

Lovely Antoine, portrait. Paris, le 6 septembre 2016 © Odéon sous le ciel livresque...

Lovely Antoine, portrait. Paris, le 6 septembre 2016 © Odéon sous le ciel livresque…

Fragments de conscience haïtienne, couverture

Fragments de conscience haïtienne, couverture

 

L’écrivain Lovely Antoine, membre fondatrice de notre association Les Arts Mètis de France (LAM de FRANCE), vous convie fraternellement à son premier évènement littéraire de cet automne :

Conférence-débat autour de son livre Fragments de conscience haïtienne

samedi le 8 octobre

à 15h

au siège de l’Association Berbère TAFERKA

49bis avenue de la Résistance 93100 Montreuil

Métro Croix de Chavaux – ligne 9.

Ne manquez pas le privilège de découvrir le regard d’une observatrice de notre monde, interpellée par les causes qui hantent, freinent encore l’émancipation ainsi que l’évolution de la société haïtienne !

Lire la suite »

 

Ernest Hemingway, Poèmes

12 Sep

Poèmes d’Ernest Hemingway

88 Poèmes, E. Hemingway

88 Poèmes, E. Hemingway

Désir (1)

 

Le désir et 

Toutes les douces pulsations lancinantes

Et toutes les délicieuses blessures

Qui étaient toi,

Ont ensemble disparu dans la nuit lugubre.

Maintenant quand je dors tu viens sans un sourire

T’étendre auprès de moi

Baïonnette froide, rigide et triste

Sur mon âme gonflée de larmes

Et palpitante.

Du recueil « 88 Poèmes », traduit de l’anglais par Roger Asselineau, Paris, Gallimard, 1984, 192 pages, coll. « Du monde entier », édité par Nicholas Gerogiannis

(1) Publié sous le titre : « Tué à Piave, le 8 juillet 1918 » (Source : Carnets de Poésie de Guess Who: Hemingway, Ernest)

La nuit s’en vient d’une aile douce et apaisante

 

La nuit s’en vient d’une aile douce et apaisante

Pour obscurcir le jour

Pour adoucir les lueurs dures,

Et pour amollir l’argile des corps

Avant la raideur de la mort

Pour nous demander de rester.

Du recueil « 88 Poèmes », traduit de l’anglais par Roger Asselineau, Paris, Gallimard, 1984, coll. « Du monde entier », édité par Nicholas Gerogiannis

  Lire la suite »