RSS
 

Archives de la catégorie ‘01.A. Poésie’

De la Mihai Eminescu la Sibari

08 Sep

De la Eminescu la Sibari

De la Eminescu la Sibari

Scrisoarea a III-a

(fragment)

de Mihai Eminescu

 

Erudiţia lui Mihai Eminescu este incontestabilă!

După cum şi cunoaşterea poemelor lui Mihai Eminescu pe nevăzute, de memoria de invidiat a poetului Titi Vărăşcanu. Am fericirea să fim prieteni. O prietenie fructuoasă, întrucât temele de discutat cu dl Vărăşcanu sunt spontane şi fără număr. Este drept, avem în comun două pasiuni: Poezie şi Istoria. Dar şi multe alte mărunte lucruri.

Prietenul meu poetul Constantin Vărăşcanu este şi unul dintre cei mai îndrăgiţi profesori de Istorie din urbea noastră piteşteană. Şi mai are o slăbiciune, pentru care îl îndrăgesc prietenii: nu uită niciodată datele sărbătorilor cercului dumisale…

Urându-mi azi „La mulţi ani”, de Sfântă Măria Mică, i-am mărturisit că plec în Calabria, la Sibari, pentru a fi prezentă la ceremonia de înmânare a două modeste distincţii literare. Nici nu am rostit bine Sibari, şi-aud în telefon o uitată recitare:

<< Au prezentul nu ni-i mare? N-o să-mi dea ce o să cer?

N-o să aflu între-ai noștri vre un falnic juvaer?

Au la Sybaris nu suntem lângă capiștea spoielii?

Lire la suite »

 

Zece porunci pentru o femeie învinsă

19 Jan
Luminata e lampa lui Aladin

Lampa lui Aladin…

Zece porunci pentru o femeie învinsă

 

Întâia poruncă: Iubirea de viaţă să-ţi fie singura zeitate în dimineaţa zilei fără cel iubit!

A doua poruncă: Uită chipul bărbatului iubit! Fă-ți chip cioplit de om şi dă înfățișare lucrurilor care sunt sus în ceruri sau jos pe pământ sau în apele mai de jos decât pământul. Să te închini înaintea lor și să le slujești!

A treia poruncă: Să nu iei în deșert Numele Iubirii de viaţă; căci Iubirea nu va lăsa nepedepsită pe aceea ce va lua în deșert Numele Său.

Lire la suite »

 

Rêve hiémal

13 Jan
Salon du livre, Bucarest, 2013

Salon du livre, Bucarest, novembre 2013

Rêve hiémal

 

Je rêve d’un homme

Depuis deux jours…

Je vois ses cheveux

Jaune tilleul en fleur…

Ô, sa main repose

Sur ma triste épaule,

Je rêve d’un homme

Depuis toujours…

Lire la suite »

 

Léopold Congo-Mbemba – Poèmes (extraits)

16 Nov

Léopold…

Léopold Congo…

Léopold Congo-Mbemba…

Aujourd’hui… Il aurait eu ses 57 ans…

Avec Léopond Congo-Mbemba au Village Ronsard, Paris le 28 septembre 2012

Avec Léopond Congo-Mbemba au Village Ronsard, Paris le 28 septembre 2012

Léopold Congo-Mbemba fait parti des premiers dix poètes congolais contemporaines que je les ai traduits en roumain pour la revue POEZIA de la ville de Iasi, Roumanie, numéro Automne 2011.

Ses poèmes se retrouvent bilingue, en français et en roumain, en deux ouvrages collectifs << Du Congo au Danube| De la Dunăre la Congo >>, coéditions Dagan-Poezia, 2011 et 2013.

Les poètes roumains << Du Congo au Danube| De la Dunăre la Congo >> lui ont rendu hommage au stand GADIF – Salon international du Livre « Gaudeamus », Bucarest, novembre 2013, avec la participation de Marius Chelaru et Cassian Maria Spiridon, en présence de Denise Ndzankou, ainsi que d’autres poètes et personnalités de la culture roumaine, congolaise, belge.

Poèmes

(extraits)

 

– Lové dans la commissure

du baiser de la nuit au jour, silencieux et invisible,

c’est toi le témoin partial du bouche à bouche

où s’affrontent/ la vie et la mort.

Détermine quelles lèvres

doivent l’emporter ! 

 

(La Silhouette de l’éclair, 1999)

Lire la suite »

 

Le vieux soldat parthe

13 Nov

Il y a une année, mon âme était en larmes…

Quelques heures plus tard, dans la soirée, toute la France fut en larmes…

Vu le drame << Bataclan >>, je n’ai pas publié ce soir-là ce petit poème, écrit le jour même dans le train Maubeuge-Paris.

Enlevons-nous, une année après, le deuil… Laissons le bonheur sourire en lumière…

 

Le vieux soldat parthe

Mon anniversaire 2016

Tu es parti

Ô, mon vieux soldat parthe,

Séduit par le bruit langui  

Battement des jupons jaunâtres

D’une certaine servante Marthe.

Lire la suite »

 

Apoi… (poem)

10 Oct

Am aflat azi, printre note mai vechi, acest mic poem de mai jos…

Îl punem la locul cuvenit…

Marilena

 

Apoi…

 

Gânduri de-a valma

Ne fericeau odaia…

 

Copilandre nebunii

Horeau în jarul lunii!

 

Tăcerea înaripă apoi,

Pământul dintre noi…

 

 

Paris, 10 ianuarie 2016

 

Poèmes de Dan Dobré, Roumanie

07 Oct

Dan Dobré

ou

Lorsque les Muses inspirent royalement leur amant…

 

Marilena

Avertissement au Lecteur

 

Cher Lecteur,

Je souhaite impérativement vous confier une réalité qui vous reste inconnue : les trois poèmes ci-dessous résonnent admirablement dans leur langue maternelle, le roumain !

C’est à vous me dire dès maintenant si j’ai réussi surprendre leur tumulte, leur beauté, leur souffrance, leur amour imperturbable, leur chagrin…

 

 

 

 

 

 

Lire la suite »

 

« La Fleuvitude est aussi un devoir de mémoire »… (Aimé Eyengué)

29 Sep

Léopold Congo-Mbemba

                               (1959-2013)

                                

            Motto :

« – Lové dans la commissure
« du baiser de la nuit au jour, silencieux et invisible,
« c’est toi le témoin partial du bouche à bouche
« où s’affrontent/ la vie et la mort.
« Détermine quelles lèvres
« doivent l’emporter ! »
(Léopold Congo-Mbemba, La Silhouette de l’éclair, 1999)

Lire la suite »

 

Blues – poèmes lus à la Rentrée de la « Fleuvitude », Chelles 2016

25 Sep

Blues

Poèmes lus à la Rentrée de la Fleuvitude :

Lulli de Teiu, en train de lire ses poèmes, Chelles, 24 septembre 2016

Lulli de Teiu, en train de lire ses poèmes, Chelles, 24 septembre 2016

Voyager en poésie… Du Congo au Danube

sur le bateau de la Fleuvitude

avec les Poètes de la Fleuvitude,

                                                          Chelles 2016

 

 

Ma jarre ancienne,

Cette gracieuse gardienne,

Reçoit encor les senteurs

De la terre si tant rêvée,  

De ce si vieux toit nommé 

Mon Afrique…

 

 

 

Apprends-moi

                À mon frère Congolais

 

Sage Ba n’tou,

Sage Homme du Fleuve Kongo,

Toi qui acceptes, toi qui m’acceptes,

Apprends-moi le mystère du savoir,

Ton savoir qui allume la magie

Du tango de l’amour infini.

Lire la suite »

 

Lèvres déclamant les fleuves des amants… (poème)

24 Sep
Lulli de Teiu

Lulli de Teiu

 

 

à Aimé Eyengué,

aux poètes de la Fleuvitude,

à la Fleuvitude,

Lèvres

Lèvres qui se cherchent,

Lèvres qui s’approchent,

Lèvres qui s’embrassent

Oubliant l’angoisse.

Lèvres craintives,

Lèvres pensives,

Lèvres porteuses de sagesse,

Lèvres allégresses

Lèvres.

Lire la suite »