RSS
 

Archives de la catégorie ‘01.C. Soliloques. Pensées. Réflexions’

16 Janvier dans ma famille…

16 Jan
Marilena

Paris, le 23 octobre 2016

Le 16 Janvier : l’anniversaire des fiançailles de mes parents

Une belle histoire d’amour vécue par mes parents a eu pour suite leur fiançailles le 16 janvier, à la mairie de notre village…

Ils auraient fêté ce lundi 62 ans depuis…

Leur amour m’a été un inoubliable modèle, guide et école de codes d’union parfaite.

Quelle chance de grandir à l’ombre du grand amour vécu par ses propres parents ! 

Hic et nunc j’exprime ma tandre et umble pensée à leur mémoire…

Lire la suite »

 

Din lacrimi şi spaime, coloane

11 Jan
A La Casita

La Casita, Paris, 23 octombrie 2016

Din lacrimi şi spaime, coloane

(pagini de jurnal)

 

 

O, sancta simplicitas!

 

Azi mă simt ca un mareşal întors de pe câmpul pierderii unei mari bătălii…

M-am străduit, o vreme, să înfrânez pornirea prea naivă a unui om, pe-un drum aiurea… M-am străduit să-l sprijin să vadă o anumită situaţie şi cu ochii realităţii, nu doar cu inima lui agăţată-n patimă, cu disperare parcă, cum în propria-i răsfrângere de amăgiri plăsmuite de nevoia de irizări juvenile în roua automnală a vieţii sale.

Nici nu ştiu dacă ar trebui să mă simt mândră ori ruşinată ori mâhnită că un om drag mie poate ajunge la anii unei jumătăţi de veac, naiv peste măsură în gândire şi simţire…

Lire la suite »

 

De la solitude

08 Jan
Marilena

Marilena

Ne chassez pas la solitude

Femme, ne craignes pas la solitude ! Car elle te sera la meilleure école, le meilleur compagnon, le plus fidèle partenaire de vie, de rêve…

Fais de la solitude ton amie ! Et prie ! Prie pour l’âme de celui-là qui s’éloigne. Pries et censes ta maison, puisque le mal ne niche point chez toi !

Garde ta maison à l’abri de tout malédiction !

Lire la suite »

 

De la iubire la sorocul uitării

06 Jan

Paris, 23 octombrie 2016

Între ceasul iubirii şi sorocul uitării

e mult tumult cu lacrimi

 

 

Există oare echivalenţă în iubire? Nu. Acela care se îndrăgosteşte primul este şi acela care va da tot timpul mai mult, dar tot el va fi cel vulnerabil oferindu-se pradă neapărată de neiubirea trufaşă a celuilalt…

*

Se poate uita durerea plecării unei iubiri de-o viaţă? Da, fireşte, totul se uită, chiar şi iubirea, fie ea oricât de mare şi de trainică. Timpul este singurul vraci dibaci în aşezarea prafului stelar pe tumultul smulgerii frunzişului iubirii.

*

Lire la suite »

 

Paradoxe : Un homme quitte une femme…

08 Déc

Un homme quitte une femme…

Un homme quitte une femme, quittant trente ans de vie commune…

Marilena, Paris, le 23 octobre 2016

Paris, le 23 octobre 2016

Folies, belles choses voir contradictoires, tout vécu s’écroule d’un coup.

Et l’harmonie se rétablie autour de l’abandonnée qui se voit d’un jour à l’autre entourée de l’inattendue sympathie du clan féminin de la famille de son ex-amoureux…

Lire la suite »

 

Dialogues des Arts : Peinture et Poésie

12 Nov

Francis Mbella

Artiste-Peintre, Grand Maître Plasticien,

reçoit dans son atelier parisien

les Poètes,

les Frères, les Confrères 

Jeudi le 10 novembre 2016

Ghanima Ammour, Eveline Audard, Patrick Hamel, Jules-Victor Kingue, Dave K. Moktoï, Marilena Lica-Masala, N'Dangani Mavambu, Eduardo Pisani, Guy Francis Tsiehela,

Ghanima Ammour, Eveline Audard, Patrick Hamel, Jules-Victor Kingue, Dave K. Moktoï, Marilena Lica-Masala, N’Dangani Mavambu, Eduardo Pisani, Guy Francis Tsiehela, Damien N’Kodia

Après nombre de jours de mobilisation et de communication, un ancien rêve nommé « Dialogues des Arts », se concrétise…

Nous voilà, Francis Mbella, en amphitryon, le sculpteur Thomas N’Dangani Mavambu en animateur, et moi attendant les invités au premier dialogue entre deux arts : la peinture et la poésie.

L’un par un les poètes et les auteurs créateurs (disponibles ce soir) surgissent dans l’atelier apparemment assez spacieux. L’ambiance devient chaleureuse, accueillante, malgré la pluie froide qui tombe enrichissant les trottoirs, diminuant les passants en train de se confondre à l’obscurité tombante…

Ils sont arrivés presque tous, poètes, musiciens, comédiens, intervenants : Ghanima Ammour, Eveline Audard, Patrick Hamel, Jules-Victor Kingue, Dave K. Moktoï, Eduardo Pisani, Guy Francis Tsiehela, Damien N’Kodia… Les absentes nous envoient par texto des excuses : un virus rebelle les rend faibles devant le froid de novembre…

Lire la suite »

 

Portez-vous le foulard ?

07 Nov

Le foulard :

de son utilité géographique à sa beauté historique

Avec le sculpteur N'Dangani Mawambu

Avec le sculpteur N’Dangani Mawambu, Paris 19e, dimanche le 6 novembre 2016

Portez-vous le foulard ?

 

Beau, élégant et chaleureux, le foulard a sa propre histoire et ses multiples significations, aussi différentes soient-elles en Europe ou en tant d’autres régions du monde, depuis que cet accessoire d’habillement a été << inventé >>…

Dans le vocabulaire de mon pays, la Roumanie – un pays à la fois chrétien orthodoxe et patrie de tout sort d’autres minorités religieuses monothéistes ou croyances ou tendances panthéistes, athées, laïques, polythéistes – il y a le mot « fular [fou-lar] » qui désigne un objet vestimentaire porté par les femmes, les hommes, les enfants, autour du cou, lors des journées froides.

 

Lire la suite »

 

« Aux portes du Styx » – À la mémoire de Nadine Lefebure…

14 Oct

Aux portes du Styx

Marilena

À la mémoire de l’écrivaine Nadine Lefebure

 

Un nuage ivre passe

Renversant ses gris d’octobre

Sur les épaules des pavés…

Le temps m’attrape par le bras

Arrêtant douloureusement mon pas…

« – Nadine Lefebure n’est plus »,

Me secoue le si ancien Grand chemin du Bac !

Lire la suite »

 

Alima Madina : « Marilena – une chrétienne orthodoxe qui contribue à la traduction du Saint Coran dans la langue roumaine »…

09 Oct

Réponse à Alima Madina, poète congolaise, et à son message :

« Marilena – une chrétienne orthodoxe qui contribue à la traduction

du Saint Coran dans la langue roumaine »…

Marilena

Merci, ma chère Alima, à toi, la belle poète-philosophe qui porte la fleuvitude au sein de son nom par son nom, pour tous ces beaux mots qui m’ont accueilli ce soir, de mon rentrée à la maison…

Je salue ta présence sur mon blog…

Toi et moi, avons appris au temps que tous les livres saints nous inspirent et nous arrosent la générosité comme le fleuve…

Autrement, personnellement, je tire tout mon amour pour l’autre, différent de moi, à l’éducation reçue chez mes parents… C’est grâce à eux, eux, qui ont connu tous les deux, depuis leur tendre enfance, la guerre, la famine, la sécheresse, ainsi que la terrible expérience d’enterrer la mère très jeune encore (mon papa, à ses 14 ans…) ou l’adoption (ma mère, à ses 4 ans…) ; pire encore, ils ont subi, comme tout le peuple roumain, un changement de système politique violent, agressif, asphyxiant, intolérant, criminel…

C’est grâce à eux, qui ont réussi s’opposer au pire, que j’ai appris la recherche de celui-là qui ne me ressemble pas…

Lire la suite »

 

Début d’octobre

04 Oct

Automnale

Lulli de Teiu, en train de lire ses poèmes, Chelles, 24 septembre 2016

 

 

 

 

Le soleil repose la braise ardente de sa main sur le sein silencieux et froid de ma ruelle parisienne habillée en dalles d’octobre…

Lire la suite »