RSS
 

Archives de la catégorie ‘02.2. En français’

Victoria Fătu Nalațiu, Notre cher Eminescu (poème)

25 Nov
Lina Stern, Tulipe-broche

Lina Stern, Tulipe, Broche

Notre cher Eminescu –

La cathédrale des vastes rêves

Du peson de l’univers
j’essaie créer
une iconostase dans la cathédrale des vastes rêves,
où notre cher Eminescu

passa ses nuits un temps.

Lire la suite »

 

Gheorghe Onea, Poèmes (traduction du roumain)

24 Nov
Lina Stern, IntuitiveArt - Photo

Lina Stern, IntuitiveArt – Photo

L’oeillard de cristal

 

 

Je demeurais enfermé
Dans un oeillard de cristal
Il faisait si froid
Dans cette eau-là singulière
J’avais bâti mon abri
Que de tes mains

Ces hommes étrangers venaient
Gaspillant toujours, dans les recoins
Le silence
Et pourtant, des fois,
Un souvenir

Lire la suite »

 

Mihai Ciupercescu, Poèmes

06 Nov
Lina Stern, La chute des feuilles

Lina Stern, Apoptosis (La chute des feuilles)

Le colloque de l’automne

 

c’est l’automne qui m’appelle encore

pour lui traverser les bois du temps en cuivre

pour lui flâner parmi les feuilles les sentiers qui se déchirent

après que je lui bois le moût de sang de toute cave

et lui lis dans ses yeux humides encore une mélodrame

ne comprenant pas ce qui l’effraie de plus

lorsque c’est moi qui devrait éprouver les affres

Lire la suite »

 

Girel Barbu, Métamorphose

31 Juil
Lina Stern, Asemic, 2018

Lina Stern, Asemic, 2018

Métamorphose

Dans la poussière
des talons du paysan 
où en automne
chantent les cigalons

en printemps il se lève
des ailes.

 

 

Lire la suite »

 

Ion Suruceanu, Simplement toi

27 Juil
Le Maure Blanc © Diana Adriana, 2011

Le Maure Blanc © Diana Adriana, Sulina 2011

Simplement toi

(chanson roumaine)

 

 

Si j’étais un arbre de douce butte,
Rien que toi, rien que toi, rien que toi,
Tu serais mon éternelle branchette,
Rien que toi, rien que toi, rien que toi,
Si j’étais une hirondelle,
Rien que toi, rien que toi, rien que toi,
Tu serais ma petite aile,
Rien que toi, rien que toi, rien que toi…

Lire la suite »

 

Dan C. David, Adam et Eve

14 Juil
Diana Adriana, Padurea de argint, 2011

Diana Adriana, Silver wood, Sulina, 2011

Adam et Eve

Des fils de lumière coulent parmi les feuilles,
se tissent en chemise sur ta chair nue.
Aucune bestiole n’ose te toucher,
mon regard affamé
bouleverse le labyrinthe des ombres,
il t’admire, il te protège.

Lire la suite »

 

Urfet Şachir, Les rivières du temps

13 Juil
Urfet Şachir au Jardin Episcopal de la ville de Galati, Roumanie

Urfet Şachir au Jardin Episcopal de la ville de Galati, Roumanie

Les rivières du temps

 

Les fleurs flétrissent pareillement

seulement les eaux coulent autrement.

Elles coulent

dans leur lit.

Lire la suite »

 

Marian Ilie, Visions parallèles (poème du roumain)

16 Juin
Marian Ilie, Tristeţi pontice (Tristesse marines)

Marian Ilie, Tristeţi pontice (Tristesses pontiques)

Visions parallèles

Je suis et je ne suis pas le même moi
Je ne suis ni celui que je sais que je suis
Ni celui que vous savez que je serais

Comme l’ombre de la nuée
Je vais m’insinuer
Entre moi et vous
Comme dans un jeu
Aux visions parallèles

Lire la suite »

 

Poèmes de Dan Dobré, Roumanie

07 Oct

Dan Dobré

ou

Lorsque les Muses inspirent royalement leur amant…

 

Marilena

Avertissement au Lecteur

 

Cher Lecteur,

Je souhaite impérativement vous confier une réalité qui vous reste inconnue : les trois poèmes ci-dessous résonnent admirablement dans leur langue maternelle, le roumain !

C’est à vous me dire dès maintenant si j’ai réussi surprendre leur tumulte, leur beauté, leur souffrance, leur amour imperturbable, leur chagrin…

 

 

 

 

 

 

Lire la suite »

 

Pourquoi aimé, je t’ai rencontré (romance roumaine)

24 Juil

Pourquoi aimé, je t’ai rencontré

(romance roumaine)

Moi, chantant des romances roumaines

Moi, chantant des romances roumaines

Préambule

J’ai chanté il y a deux jours, pour mes amis réunis autour de notre gracieuse hôtesse Maggy de Coster, lors de l’agape poétique qu’elle a initié dans son jardin si accueillant, deux anciennes romances roumaines… Ci-contre, la traduction en français de l’une, « Pourquoi aimé, je t’ai rencontré ».

 

Pourquoi aimé, je t’ai rencontré ?

Et pourquoi je t’ai embrassé ?

A quoi bon le doux baiser

Si tu voulais m’oublier ?

Lire la suite »