RSS
 

« Je t’aime le lundi » de Edouardo, à tous les Amoureux heureux ou malheureux de notre Terre…

15 Fév

« Je t’aime le lundi,  je rêve le mardi », je dois oublier le samedi…

Fêtez, encore, Hommes de notre Terre, l’Amour…

Fêtez-le tous les Jours !

Et que cette fête soit universelle et éternelle… 

Créez, Hommes de la Terre, le Ministère Planétaire de l’Amour Fraternel !

Arrêtez les guerres sur la planète Terre ! 

Que l’Amour y règne toujours…  

Car là où règne l’Amour, c’est la Miséricorde, la Grâce, la Paix qui règnent heureuses à ses côtés !

Et que leur hymne soit toujours : « Je t’aime le lundi » de Edouardo, le noble Dauphin de la musique franco-italienne…  

Je t’aime le lundi,

Je t’aime le mardi,

Je t’aime le mercredi

Et les autres jours aussi…

Je t’aime en janvier, février, mars, avril,

Je t’aimerais toujours mon amour fragile…

Je rêve le lundi,

Je rêve le mardi,

Je rêve le mercredi

Et les autres jours aussi…

Je rêve en janvier, février, mars, avril

Je rêve tout le temps de nous tout seuls sur une île…

Je t’aime le lundi,

Je t’aime le mardi,

Je t’aime le mercredi

Et les autres jours aussi,

Je t’aime en janvier,

Février, mars, avril…

Je t’aimerais toujours, mon amour fragile…

Je t’aimerais toujours mon amour fragile…

Mon amour, laisse-moi un message après le bip…

Paroles et musique d’Edouardo

Eh, oui ! J’ai eu ce privilège d’écouter et de faire la connaissance de si connu poète-auteur-compositeur Edouardo !

Que demander de plus aux Cieux ?

Que beau cadeau et quel remède à mes blessures d’amoureuse me fut cette édition de la fête de l’Amour, ce dimanche du 14 février passé, en écoutant cette superbe chanson d’Edouardo !

« Je t’aime le lundi »… Quel doux et excellent hymne à l’Amour, écrit de son âme de poète, de sa sensibilité d’homme franco-italien, de ses tripes d’amoureux, par Edouardo ! Ces mots, apparemment si simples, hume la noblesse du chagrin, respire le malheur de la séparation de la femme aimée… Dans ces mots se miroite toute la quintessence des nobles sentiments d’amour et du désespoirs vécus pour la femme aimée ! 

Ô, à quel point notre confrère poète a bien raison ! Il a su nous livrer ce beau chanson en remède contre la solitude, contre le chagrin, contre l’amertume !  

Car je ne connais point quelque chose de plus émouvante et de plus fragile en même temps, que l’Amour !  On se réveille le matin  amoureux et jusqu’à minuit il n’y a plus rien de notre beau rêve d’amour…

Jette la pierre, toi, l’inconnu, si tu n’as pas rencontré l’amour, si tu n’as pas reconnu l’amour, si tu n’as pas connu le chagrin de l’amour !

Et si tu prépares ta pierre hypocrite, Inconnu, contre les Poètes de l’Amour, saches-le : je suis tombée amoureuse le lundi, j’ai rêvé le mardi, j’ai dû oublier le samedi…

Je le témoigne !

 

Paris, le 15 février 2016

 

 

 

Tags : , , ,

Réagissez