RSS
 

Archive du 4 mars 2016

Povestea unui tăietor de lemne

04 Mar
Lac

Un lac din povesti…

Într-o zi, un tăietor de lemne îşi scăpă securea în lacul de la marginea pădurii. Omul se puse pe jelit pentru că-şi pierduse singurul lucru cu care putea să-şi câştige existenţa. Văzând aceasta, Dumnezeu apăru lângă apă şi-l întrebă care este cauza necazului săe. Omul îi spuse atunci că securea i-a căzut în lac şi nu ştie cum să o scoată de acolo. Atunci Dumnezeu se aruncă în lac şi se întoarse cu o secure de aur… 

– Aceasta e securea ta?, îl întrebă El. 

Lire la suite »

 

Le Màrtisor, la tradition roumaine héritée des Daco-Traces

04 Mar
Mărţişoare româneşti

Màrtisor roumain en blanc et rouge

Glossaire

Aujourd’hui nous apprenons la signification d’un mot d’origine roumaine : le Màrtisor (Mărţişor, en roumain, au singulier ; Mărţişoare au pluriel) [Màr-tzi-shor].

Le Màrtisor et ses légendes nous viennent depuis l’antiquité de nos Daco-Traces, deux tribus importantes vivant au Nord et au Sud du Danube…

Le Màrtisor a pour signification deux connotations. C’est le nom d’une petite broche au fil blanc et rouge offerte aux enfants, aux femmes et aux jeunes-filles notamment le jour du 1er mars, mais pareillement le nom ancien, traditionnel, populaire de ce premier mois de printemps.

Tissé en blanc et rouge, le Màrtisor symbolise la renaissance et la vitalité, l’union indestructible entre l’hiver et le printemps, la chasteté et la vie, la construction et continuité qui se dressent à l’infini…  

Ce petit symbole de printemps et d’amour se retrouve sur la liste de l’UNESCO, en attendant  l’inscription au patrimoine culturel mondial… 

Lire la suite »

 

Derrière les murs de ma chambrette parisienne…

04 Mar

Derrière les murs de ma chambrette parisienne…

Au Train bleu, Paris le 19 février 2016

Au Train bleu, Paris le 19 février 2016

 

 

 

 

À l’abri généreux de ma loge parisienne qui m’est devenue un fidèle regardoir de tous les jours de la façade grise d’une petite cour orbe carrée qui ne porte nulle part que vers le ciel, je reçois en visite le songe d’une douce matinée… Ce n’est que le reflet jaune paille d’un rayon fragile de soleil printanier qui pénètre derrière mes murs pour me murmurer tout bas son petit bonjour…  

Au-delà de la porte de ma chambrette, je guette les signes de vie de cette alvéole monastique sobre et fraîche comme la hutte d’esquimau…

Lire la suite »