RSS
 

Ce s-a întâmplat

21 Juin
Forêt des Livres, le 31 août 2014

Forêt des Livres, le 31 août 2014

Ce s-a întâmplat

 

Ce s-a întâmplat

Cu seara trăită împreună

Într-o lună de mai fără furtună?

 

Ce s-a întâmplat

Cu mireasma florilor de tei

Înfiorând învăpăierea şoaptei?

 

Ce s-a întâmplat

Cu buzele ce-au făgăduit

Niciodată mult hulitului sfârşit?

Lire la suite »

 

« Cum să strigi într-o aşa tăcere » sau divanul poetului Marian Ilie

19 Juin
Marian Ilie, Tristeti pontice, 2017

Marian Ilie, Tristeti pontice/ Dalgalarin hüznü

Cum să strigi într-o aşa tăcere

sau

Divanul cu Tristeţi pontice de Marian Ilie

 

Ne regăsim cu poetul Marian Ilie – cât de plăcută ne-a fost regăsirea! – într-un altfel de florilegiu (1) pe care şi l-a asumat şi în care a presărat cu tact şi rafinament, o parte dintre cele mai reuşite poeme ale sale, scrise de-a lungul a mai bine de patru decenii.

Dată fiind osatură bilingvă a volumului, în română şi turcă, din eleganţă pentru vechimea şi bogăţia liricii turcice în care şi-a rescris poetul nostru poemele, vom adopta, pentru această culegere de texte din propria-i creaţie lirică, conceptul de divan, concept atât de drag vecinilor noştri otomani de pe ţărmurile Bosforului, în definirea unei antologii lirice ori epice. Nădăjduiesc că divan poate fi atribuit şi acestui caz de rescriere, cum spuneam, a poemelor sale, prin propria-i sensibilitate lirică filtrată cu dibăcie în limba turcă, exerciţiu destul de comun poeţilor bilingvi.

Înţelegem din prefaţa semnată de distinsul nostru confrate turc Osman Bozkurt că acest demers i-a reuşit pe deplin poetului român.

Lire la suite »

 

Marian Ilie, Visions parallèles (poème du roumain)

16 Juin
Marian Ilie, Tristeţi pontice (Tristesse marines)

Marian Ilie, Tristeţi pontice (Tristesses pontiques)

Visions parallèles

Je suis et je ne suis pas le même moi
Je ne suis ni celui que je sais que je suis
Ni celui que vous savez que je serais

Comme l’ombre de la nuée
Je vais m’insinuer
Entre moi et vous
Comme dans un jeu
Aux visions parallèles

Lire la suite »

 

Ave, splendide matinée de juin

15 Juin
Avé, belle matinée !

Avé, beau jour !

Avē, splendide matinée de juin !


 

C’est l’été et il fait si beau !

Les murs de la maison, alors, pourquoi me poussent-t-ils ?

J’ai si mal de mon enfance… A qui le dire ? Qui peut comprendre, qui ?

Je veux fuir la pression de ces murs qui ne savent plus me défendre contre mes envies… Ni contre le chagrin de l’enfance…

Je fuis la chambrette, je fuis dehors, pour me faire cadeau un pourboire étrange : je vais m’acheter au coin de ma rue, ce qui me manque depuis longtemps : un souvenir d’enfance.

Lire la suite »

 

Ave, frumoasă dimineaţă de iunie!

15 Juin
Avē, belle matinée

Ave, frumoasă dimineaţă!

Ave, frumoasă dimineaţă de iunie

 

 

E vară şi e frumos nespus afară!

Pereţii casei, atunci, de ce m-apasă?

Mi-e un dor cumplit de Copilărie… Cui să spun? Să înţeleagă, cine?

Vreau să fug de apăsarea acestor ziduri ce nu mai ştiu să mă apere de dorurile mele… Nici de dorul de copilărie…

Fug din încăpere, fug afară, să-mi dăruiesc un dar neobişnuit.

Voi merge să-mi cumpăr de la colţul străzii ceea ce-mi lipseşte de mult: un crâmpei de copilărie. La colţul străzii mele se află de vânzare o gură de copilărie cu chip de coş de carton cu cireşe pietroase!

Ce mi-ar fi fost copilăria fără cei trei cireşi de la poartă?

Ce-mi este astăzi viaţa, ziua, fără cireşii de la poartă?

Lire la suite »

 

Dăruire

15 Juin

 

Sibari, 2017

Sibari, 2017

Te voi aştepta

Iubite,

Diseară,

La poarta

Celui mai îndepărtat iatac,

Cu toate minunile mele

Învăluite

În cea mai lungă

Şi albă

Năframă

Ţesută de miracolul

Ce ne-a întâlnit,

Fără să ştie.

Lire la suite »

 

Passion (poème)

15 Juin
Sibari, 2017

Sibari, 2017

Je t’attendrai,
Mon amour,
Ce soir,
À la porte
Du plus lointain alcôve,
Avec toutes mes merveilles
Couvertes
Au plus long
Et blanc
Voile
Tissé par le miracle
Qui nous a rencontré,
Sans le savoir.

Lire la suite »

 

Et j’ai vu Eric…

13 Juin

 

Eric Meyleuc et Pedro Vianna, mes deux amis de tous les jours, sont là, à gauche, deuxième plan.

Eric Meyleuc et Pedro Vianna, mes deux amis de tous les jours, sont là, à gauche, deuxième plan.

 

Aujourd’hui, j’ai vu Eric.

Autour de lui, il faisait si froid, oh, combien froid, hélas, dans le silence cruel, éternel, qui silenciait le jour en fin de l’après-midi de mercredi.
Il était étendu là, immobile, sur un podium. De son hauteur, la silhouette allongée de jeune homme grand, mince, bien bâti, avec de larges épaules, régnait la tranquillité de pierre de la pièce.
Le linceul blanc qui lui couvrait tout le corps, ne laissait visible que la tête.
Dans cette pièce de pierre froide, nous n’étions que nous deux, le froid, le blanc du linceul et le silence.

Lire la suite »

 

Nuit des Débats – 3e édition chez Francis Mbella

24 Nov

<< La paix sera alors notre nature >>

Motto :

<< Le ciel est bleu,

Les gouttes touchent terre

Il s’agit de sang

Sang inutilement versé

Par ceux qui n’ont rien à y gagner,

Mais qui sont prêts à tout perdre

Au nom d’un faux rêve

Auquel ils ne comprennent rien >>

(Pedro Vianna et Eric Meyleuc, La paix sera alors notre nature)

 

Nuit des Débats à l'espace Art Reflex International - 3e édition

Nuit des Débats à l’espace Art Reflex International – 3e édition

 

Sous le blason de l’harmonie, fraternité, poésie, art et musique c’est déployée cette troisième édition de la « Nuit des Débats » du 23 novembre 2017, initiée  sous l’égide de la Ville de Paris et hébergée  par l’espace « Art Reflex International » de Paris 19e.

Organisateurs : l’atelier d’artiste Francis Mbella et l’association Les Arts Métis de France.

Lire la suite »

 

Remember Mahmoud Darwich et Badr Châker as-Sayyâb

28 Oct
Mahmoud Darwich et Badr Châker as-Sayyâb vus par Eric Auguste

Mahmoud Darwich et Badr Châker as-Sayyâb vus par Eric Auguste et sa troupe

« Les barbaresques » | « Paroles passagers »

Spectacle poétique – musical conçu par Eric Auguste

L’espace « L’Harmattan Arts et Cultures » a hébergé hier soir, vendredi 28 octobre, un excellent spectacle poétique – musical, conçu par le comédien Eric Auguste.

Une auguste interprétation des poèmes de Mahmoud Darwich (Palestine) et Badr Châker as-Sayyâb (Irak), choisis et mis-en-scène par Eric Auguste, accompagné par Abdeljalil Qadouss (guitare et gumbri) et Mohamed Bouharrat (guitare et derbouka).

Soirée ouverte par la chanteuse algérienne Nadia Rayan, à l’invitation de la direction de l’espace.

Nadia Rayan, en ouverture spectacle Eric Auguste

Nadia Rayan

Un spectacle à ne pas rater le vendredi 17 novembre, à 20h, à l’espace « Station Services »

27, Rb Rouget de Lisle – 93100 Montreuil.

Le montage a été mis-en-scène par Eric Auguste, en français, selon les traductions des poèmes de ces deux poètes arabes universels, Mahmoud Darwich (Palestine) et Badr Châker as-Sayyâb (Irak), par  Abdellatif Laâbi, Elias Sanbar, Olivier Carré et André Miquel, publiées sous l’égide des éditions De Minuit, Babel, Du Cerf et Actes-Sud.

Paris, le 28 octobre 2017